Comment savoir que vous êtes psychologiquement prêt pour l’entrepreneuriat

Plus des 2/3 d’entreprises qui voient le jour ne tiennent pas plus de 18 mois. Plusieurs raisons expliquent ces échecs parmi lesquelles le manque de préparation. La gestion d’une entreprise, surtout au début, exige beaucoup de qualités. Parce qu’on doit faire face à de nombreuses difficultés.

L’entrepreneuriat est un travail difficile, qui exige de la discipline (faire ce qui doit être fait, même quand on n’en a pas envie). Avec des journées rugueuses, pleines d’incertitudes exigeant beaucoup de compromis.

Ainsi, peu importe la solution que vous proposez; peu importe son caractère novateur, si vous n’êtes pas suffisemment préparé, votre business a peu de chance de prospérer. Donc, avant de vous lancer, demandez-vous: Etes-vous vraiment prêt pour l’entrepreneuriat? Moralement, psychologiquement ou financièrement.

Le fait est que n’importe qui peut commencer une affaire. Cependant, tout le monde ne devrait pas en créer une. Si vous voulez entreprendre juste pour gagner de l’argent, fuire un boulot agaçant, devenir votre propre boss… Ou même si vous voulez vous établir vos propres heures de travail, trouver la liberté, vous n’êtes peut-être pas prêt à devenir entrepreneur. La suite de cet article vous aidera à répondre à la question «êtes-vous vraiment prêt pour l’entrepreneuriat?»

Etes-vous vraiment prêt pour l’entrepreneuriat?

Voici une série de questions auxquelles je suggère des reponses honnêtes. Ainsi, à la fin, vous serez assez situé sur votre état psycologique par rapport à la création d’entreprise. Ensuite, vous décidérez s’il vous faut plus de temps de préparation ou bien s’il faut s’engager immédiatement.

Pourquoi voulez-vous entreprendre?

En général, il y a deux bonnes raisons motivatrices qui poussent les gens à se lancer en affaires. D’abord l’excitation et ensuite, le potentiel de gain. Ce sont là de bien bonnes raisons. Cependant, elles ne sont guère suffisantes pour faire vivre votre netreprise à long terme.

L’entrepreneuriat exige de longues heures de travail et l’on a besoin de plus que l’excitation pour se maintenir. L’amour, la passion et l’obsession sont des élèments qui vous nourriraient cette excitation avec le temps. Je le dis parce que je connais beaucoup d’entrepreneurs qui ont commencé des entreprises autour des idées qui les excitaient, à l’époque… A cause des opportunités lucratives derrière ces idées. Et qui, cependant, ont perdu de l’interêt avec le temps. Et nous avons vu ces entreprises sombrer.

Trouvez donc des raisons claires qui pourraient nourrir votre interêt pendant des années. Assurez-vous que vous êtes passionné par ce que vous avez l’intention de poursuivre dans cette carrière. Si non, la question est: êtes-vous vraiment prêt pour l’entrepreneuriat? La bonne nouvelle est que vous pouvez toujours améliorer vos aptitudes et compétences et nourrir une passion pour cette activité.

La seule façon d’être certain d’un engagement à long terme est de s’assurer que votre entreprise représente votre but, votre passion et votre plus grande vision. Grace Clapham, co-fondatrice de The change school

Pouvez-vous dévélopper l’esprit d’entreprise?

Vous ne devriez pas seulement vous contenter d’aimer ce que vous faites en particulier, mais aussi l’entrepreneuriat en général. Ainsi, il est important d’avoir à coeur l’esprit d’entreprise dans son ensemble. Ne pensez donc pas que vous pourrez monter une entreprise juste en tant qu’agent de marketing par exemple. Vous vous trompez rudement. Vous devrez apprendre à porter plusieurs vestes, mais apprendre à bien les porter.  En tant que fondateur, vous devez savoir ce que vous faites et comment le faire.

La plupart des entreprises naissantes sont imprévisibles, sans garantie qu’elles seront en mesure de recruter une personne pour effectuer une tâche spécifique. Par conséquent, vous devez être prêt à intervenir et à accomplir cette tâche si besoin est. Vous devez donc être disposeé à apprendre et assimiler de nouveaux rôles, de nouvelles fonctions.

Il y a nécessité d’apprendre la théorie et les pratiques de l’entreprise traditionnelle. L’aspect commercial de l’entreprise: de l’étape de production à la mise sur le marché du produit ou service. Si non, arrêtez-vous et demandez-vous si vous êtes vraiment prêt pour l’entrepreneuriat?

Et en dehors de l’esprit d’entreprise développer aussi l’esprit entrepreneurial et l’esprit de l’entrepreneur.

Avez-vous un réseau ou système de soutien solide?

Pour réussir dans l’entrepreneuriat, vous devez disposer d’un réseau établi de gens (famille, parents, amis, etc.) qui sont prêts à vous soutenir. Ce soutien commence à la maison. Si vous n’avez pas le soutien, en particulier de votre conjoint(e), vous pourriez finir par prendre de mauvaises décisions.

Ainsi, parents, conjoint(e) et amis devraient être vos premiers soutiens moraux. Lors, question est: les vôtres, pourront-ils vous apporter le soutien au moment où vous en aurez besoin? supportent-ils votre projet?

La famille et les amis ne suffisent pas. Il vous faut également intéresser des influenceurs et leaders d’opinion à votre cause… Des gens qui pourront propulser votre projet et/ou vous mettre en contact avec des réseaux d’entrepreneurs. Pour ce faire, vous devez être disposé à  vous engager dans les communautés en ligne et hors ligne, de puiser les idées des experts, échanger des idées et, surtout, chercher un soutien moral.

Bref, rechercher des opportunités pour construire votre réseau, construire des relations solides et les entretenir. Si vous n’êtes pas confortable avec ceci, vous devriez prendre du recul et vous demander si vous êtes vraiment prêt pour l’ntrepreneuriat.

Grace Clapham assure que l’entrepreneuriat peut être solitaire et a sa part de journées difficiles, avoir des gens sur qui compter est la clé.

Etes-vous prêt à sacrifier tout votre temps?

Si vous désirez vous lancer dans l’entrepreneuriat pour établir vos propes heures de travail et avoir beaucoup de temps libre, vous êtes très loin à côté. Tous les entrepreneurs fructueux vous diront qu’ils n’ont jamais cessé de travailler depuis le temps qu’ils se sont engagés dans cette carrière.

Parce que l’entrepreneuriat est un grand consommateur de temps. Il exige de longues heures, du travail acharné et le dévouement quand vous commencez. Ainsi, être capable de gérer votre emploi du temps et de contrôler votre environnement pourrait vous aider à organiser votre entreprise. Et au même moment continuer à apprendre, dévélopper de nouvelles stratégies, faire face à la clientèle…

En effet, il y a tellement de choses à faire que vous sortirez de chez vous au lever du jour pour ne rentrer que tard la nuit. Vous imaginez-vous que même du sommet de la première fortune d’Afrique, Aliko Dangote n’a que 5 heures de sommeil au quotidien et rarement des vacances?

D’autre part, cette carrière implique beaucoup d’incertitudes. Si vous êtes le genre de personne qui a besoin de beaucoup de contrôle et d’une vie strictement planifiée, vous ne pouvez pas être en mesure de gérer l’ambiguïté qui entoure l’entrepreneuriat.

Sachez que l’entrepreneuriat commencera à épuiser votre temps avant même de vous lancer à proprement parler. Lorsque vous sentez que vous êtes prêt à démarrer votre entreprise, vous aurez besoin de vous accorder suffisemment de temps. Mais aussi d’espace pour vous préparer psychologiquement au voyage à venir. Reviser votre «pourquoi», affiner votre plan d’affaires, faire des recherches, interagir avec les acteurs dans votre écosystème. Et en fonction des ressources disponibles, vous pouvez décider quand lancer votre entreprise.

Disposez-vous de temps pour tout ceci? Etes-vous du genre à travailler 16 heures par jour et 7/7? Si non, encore la même question: êtes-vous vraiment prêt pour l’entrepreneuriat?

Êtes-vous discipliné?

Lorsque vous démarrez une entreprise, vous devez prendre l’entière responsabilité pour tout. Les clients ne voudront pas d’excuses et ils vous laisseront tomber. Même quand c’est de leur faute, vous devez être préparé à affronter toute éventualité. Vous avez besoin de discipline pour survivre et rester en avance sur votre travail, en avance sur vos factures et faire croître votre entreprise.

Si vous vous débattez avec la responsabilisation, ne vous aventurez même pas dans l’entrepreneuriat. Votre situation actuelle pourrait être améliorée par de meilleures décisions et plus de  responsabilités.

En bref

Nous voilà à la fin de notre article. Que pensez-vous de vous-même? Etes-vous vraiment prêt pour l’entrepreneuriat? Si vous vous sentez psychologiquement prêt, rien ne devrait vous empêcher de commencer immédiatement. Oubliez les excuses, et lancez-vous! N’attendez pas la perfection pour commencer. Sachez qu’il n’y a pas de raccourcis. Continuez à apprendre, à raffiner, à vous adapter et à avancer.

J’espère que vous avez trouvé cette analyse édifiante. N’hesitez pas de partager votre expérience ou votre point de vue en soumettant votre commentaire ci-dessous.

Pour finir, si vous vous sentez mentalement, psychologiquement et financièrement prêt, place à l’étude de votre idée d’affaires. Voici quelques articles pour vous y aider:

2 réflexions sur “Comment savoir que vous êtes psychologiquement prêt pour l’entrepreneuriat”

  1. Kouadio Jean-Paul

    Sans nier tout ce que vous avez mentionné dans cet article comme de potentielles difficultés auxquelles le futur entrepreneur fera face, je trouve que vous avez exagéré un peu et cela pourrait décourager les jeunes qui aimeraient s’y aventurer. En fait, Vous avez mystifié l’entrepreneuriat. Apres avoir étalé tout ce que le futur entrepreneur va rencontrer comme problème( avec insistance), nulle part, vous ne mentionnez la passion , la joie et le plaisir dans le fait d’entreprendre. J’ai aimé votre article, mais je trouve que vous pourriez faire mieux en encourageant les jeunes à entreprendre en montrant le bon coté. Vous pourriez par exemple, dire que, prendre un risque est un plaisir, même l’échec est un plaisir puisqu’on apprend toujours de l’ échec. Je m’excuse si j’ai choque par mes propos. Merci quand meme. J’ai pris du gout a vous lire .

    1. Patrick Aymar Ngoubili

      Merci pour le feed-back Mr Kouadio.
      Le but de cet article n’est pas de mystifié, mais de préparer le jeune entrepreneur à ce qui l’attend. Il y a tellement d’entreprises qui échouent par manque de préparation de l’entrepreneur. Par conséquent, il ne sert à rien d’encourager les gens à se lancer dans des aventures entrepreneuriales, si elles sont vouées à l’échec.
      C’est pourquoi, en plus de les encourager, il faut les former et les préparer à ce qui les attend. Pour les encouragements, tel est ma spécialité, et vous trouverez sur ce site plusieurs articles d’encouragement.
      D’autre part, je prendrai cette doléance en considération pour mettre beaucoup d’accents dessus.
      Merci.

Laisser un commentaire