Pourquoi ne serez-vous jamais entrepreneur

J’écris cet article, inspiré par un fan de ma page facebook qui m’écrivait et me disait qu’il désirait commencer un business dans un domaine dans lequel il a des compétences, de la passion et un capital, mais qu’il hésitait de se lancer.

J’ai donc réalisé une enquête qui révèle que 89% des personnes interrogées voulaient bien devenir entrepreneur. Malheureusement, en général, un tout petit nombre d’individus seulement osent, et encore très peu aboutissent. Mais qu’est ce qui en réalité nous empêche de nous lancer dans l’entrepreneuriat?  Nous avons étudié la question et réalisé qu’en réalité, il n’y a point de raison, mais juste des excuses. Découvrons ci-dessous les fameuses excuses :

Excuse 1 : Manque de connaissance ou d’information sur l’entreprise à démarrer

Il ne s’agit pas de l’ignorance ici. Même des individus extrêmement intelligents avancent ce genre d’excuses. Le problème est que nous voulons toujours avoir TOUTES les informations au sujet du business avant de nous lancer. Malheureusemet, à force de trop bien analyser notre projet, on se retrouve confus. Ce qui nous paralyse et on devient incapable de commencer.
Je ne dis pas que faire des recherches au sujet du business dans lequel vous voulez vous engager est une mauvaise chose. Au contraire, vous e avez besoin pour établir de bonnes stratégies de démarrage et de gestion. Mais vous ne saurez jamais tout, ou avoir toutes les informations avant de vous lancer.

Démarrer une entreprise, c’est comme conduire une voiture. Vous savez ou vous allez ; mais vous ne connaissez pas l’état de la route ou du climat et les challenges sur notre chemin avant d’atteindre votre destination.

C’est pour ça que vous avez besoin d’un business plan avant de commencer. Le plan d’affaires vous permet de mettre vos idées ensemble et vous discipline afin de vous concentrer sur votre destination. Il vous permet d’anticiper les obstacles sur votre chemin, les challenges et les difficultés à endurer. Cepend

Beaucoup d’entrepreneurs que nous connaissons ont démarré avec peu de connaissances. Certains ont réalisé des pertes, fait des erreurs, etc. Ils ont appris de ces erreurs, de ces pertes et utilisé ces connaissances pour développer leurs entreprises.

Excuse 2 : Toutes les idées sont déjà exploitées

Il y a un lecteur qui me dit qu’il «ne peut investir que dans une idée innovante, mais malheureusement toutes les idées géniales sont déjà exploitées» et donc qu’il ne peut s’engager. Etes-vous d’accord que ceci n’est qu’une excuse? Simple exemple : Vous rappelez-vous de HI5, ce réseau social qui existait longtemps avant Facebook? Pourtant Facebook a quand même vu le jour et est passé aujourd’hui premier réseau social.

Si vous avez une idée que vous trouvez géniale, mais déjà exploitée, vous pouvez toujours l’exploiter et y mettre votre originalité, ou la vendre autrement.

Le manque d’idées d’affaires est la pire des excuses pour l’Afrique. Notre continent a trop de problèmes, et il y a d’immenses opportunités d’affaires dans la résolution de nos problèmes de chômage, de santé, d’éducation, de famine, d’eau, d’électricité, etc. Je me demande bien comment ne pouvons-nous pas réaliser ces opportunités, quand chaque année des occidentaux voyagent en Afrique pour y investir.

Aussi longtemps que nous vivrons dans un continent où nous manquons des nécessités de base, il y aura des idées en abondance. Dites-moi qu’il vous manque de l’imagination ou de la créativité ou que vous êtes paresseux, mais arrêtez d’accuser les idées ! Découvrez des strategies pour trouver de bonnes idées d’affaires en Afrique dans moin article « Bonnes idées d’entreprise en Afrique ».

Excuse 3: Manque de capital

J’avoue que l’argent n’est pas facile, et je ne le prends pas pour excuse dans tous les cas. Je dis simplement que nombreux se cachent derrière cet argument qui forcément semblera vrai. Je dis que l’on peut démarrer une entreprise avec un minimum de fonds.

Mais je sais que beaucoup d’entrepreneurs africains ont commencé avec des moyens très réduits. Ou admirez comment Lufefe bâtit un empire avec 3 dollars.

Le fait est que ce n’est pas la raison pour laquelle l’entrepreneuriat n’excelle pas en milieu africain. J’ai rédigé un article sur les sources de financement de vos projets. Je vous invite à lire et relire cet article, vous devriez normalement vous trouver une source sure. D’ailleurs, voici 7 astuces pour commencer une entreprise sans argent en Afrique.

L’autre fait est que quand nous sommes conduits par nos passions, nous trouvons généralement des fonds pour les assouvir. Le cas, par exemple d’un jeune homme qui arrive, dans sa pauvreté, a trouver des fonds pour offrir un cadeau à sa go. Je ne me passerai pas de parler de la sape dont nous sommes tous victimes. Combien de vêtements de luxes nous procurons-nous par année? Mais quelle différence ces vêtements ont-ils avec ceux fabriqués à Guandjou, en Chine?

Nous ne réalisons pas que nous pouvons épargner dans notre luxe et investir pour un meilleur demain pour nous et pour notre pays.

Le PROBLEME N’EST PAS TOUJOURS AU NIVEAU DES MOYENS, MAIS AU NIVEAU DE VOTRE PASSION. Si votre passion pour l’entrepreneuriat n’est pas aussi forte que celle que vous avez pour votre go, la sape, le luxe, etc. vous ne saurez jamais convaincre vos parents et amis, les banques, les partenaires et le Crowdfunding de la grandeur de votre idée.

Si vous n’êtes pas capables de faire des sacrifices, couper quelques dépenses relatives à votre go, votre sape, votre luxe, etc. Vous ne saurez épargner pour votre business.

Excuse 4: Attendre le bon moment

Que savons-nous du temps ? Qui de nous maitrise-t-il le temps ? Peut-être que vous en savez mieux, mais ce que je sais c’est que le temps ne s’arrête pour personne ici-bas. Le temps passe…

Ce que je sais est que le temps le plus vrai est MAINTENANT. Rien ne nous garantit sur ce que sera demain ou que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. Aujourd’hui est peut-être le bon moment de réaliser ce rêve que vous avez gardé des années.

Il n’y a pas de moment parfait pour réaliser un projet. Il n’y en a pas!

Le temps est le pire ennemi de nos aspirations. On se dit souvent : «Attendons un peu!» parce que cette conviction plait a notre pensée (pas à notre conscience) pour faire trainer nos choix et décisions. Beaucoup de nos projets seront enterrés dans le temps parce que nous attendons le moment parfait.

Voici ce qui arrive lorsqu’on attend longtemps : On se marie, on fait des enfants, on trouve une situation et on ne peut plus prendre des risques. Finalement on devient travailleur de quelqu’un alors que vous aviez l’opportunité de devenir votre propre boss.

Exuse 5: On se demande : « Et si ça ne marchait pas?»

Mais moi je vous demande : «Et si ça marchait?»

Nous admirons les entrepreneurs qui ont réussi comme si avant de commencer ils savaient qu’ils réussiraient. Eh bien, apprenez aujourd’hui qu’ils ont eu les mêmes peurs, les mêmes doutes que ceux que nous avons maintenant. La différence avec nous est qu’eux, ils ont osé et ça a marché.

Vous ne saurez jamais répondre à cette question si vous ne vous engagez pas. Dans l’entrepreneuriat, la réussite et l’échec sont ensemble. Il faut oser petit, apprendre et améliorer.

L’entrepreneuriat est un monde de risque. Ce sont les mêmes risques que nous prenons chaque jour dans notre vie de tout le temps. Car, en effet, ce sont des risques que nous prenons en sortant le matin et en nous affairant à nos activités quotidiennes. Les gars, c’est la vie et tout est possible! Un véhicule peut nous heurter en sortant le matin, n’est-ce pas ? Cependant, nous ne nous laissons pas embobiner par cette peur. Si non personne ne ferait plus rien sur terre.

L’avantage est qu’en business, nous calculons le risque avant de nous engager pour atténuer les répercussions au cas où ça ne marchait pas bien.

Suivez le conseil de Nelson Mandela qui disait que « l’homme brave n’est pas celui qui n’a pas peur, mais celui qui a vaincu la peur ». La formule s’applique fortement en business.

Si vous avez aimé cet article, je vous prie de le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux.

A votre succès!

6 réflexions sur “Pourquoi ne serez-vous jamais entrepreneur”

    1. Patrick Aymar Ngoubili

      Voilà encore une source d’inspiration pour les jeunes.
      Il est dommage de voir chaque jour des gens qui vous répètent les mêmes choses pour justifier leurs attitudes… Il est dommage de voir combien d’opportunités sont ignorées chaque année sans véritables mobiles…

Laisser un commentaire