Comment combattre la procrastination

La fin d’année est proche. C’est l’heure du bilan de l’année qui s’écoule. Que s’est-il passé de mémorable pour vous? Quelles réalisations avez-vous accompli? Vos résolutions établies en début d’année ont-elles été réalisées?  Savez-vous que la plupart des échecs dans notre vie sont causés par nous-même? Lorsque nous ne passons pas à l’acte; lorsque que nous «remettons à demain», nous sommes, en fait, rangés par un virus qui nous empêche d’agir: la procrastination.

Il s’agit d’un mal exceptionnellement dangereux parce que vous ne le sentons pas venir; parce qu’il ne nous attaque pas physiquement, ni même psychologiquement. Aussi, le monde n’en parle-t-il pas du tout. Cependant, il est là, nous rongeant chaque jour; et en fin de compte nous n’accomplissons rien de notre vie.  Ainsi, pensè-je, chacun devrait se revoir intérieurement et se demander si l’on est possédé par ce virus. Et le cas échéant, mettre en place une stratégie sur comment combattre la procrastination.

La prise de conscience de ce mal m’a permise de réaliser les dégats qu’il peut causer et j’ai étudié une stratégie qui pourrait en aider les victimes. Ainsi dans cet article, j’argumente comment ce virus ronge (à petit feu) notre projet et comment combattre la procrastination.

Qu’est ce que la procrastination et comment nous embobine-t-elle?

Avant de publier quelques unes des stratégies adoptées sur comment combattre la procrastination, essayons de comprendre ce qu’est ce mal.
La procrastination est cette tendance à toujours remettre à demain ce que l’on peut faire maintenant. Si vous développez ce comportement, vous souffrez certainement d’un mal qui empêchera la réalisation de vos projets… Car, Il est clair que si vous avez une idée d’affaires ou un projet quelconque, et que vous ne cessez de repousser sa date de réalisation, ce projet ne verra jamais le jour. N’est-ce pas?
Voici comment la procrastination se joue de nous:

Elle procure un sentiment de paix intérieure

Lorsque vous ne faites que reporter le temps de réalisation de votre projet, psychologiquement, vous vous envoyez un message de confort: «Vous pouvez attendre; vous avez tout le temps devant vous». C’est, en fait, une consolation apparente que vous vous faites.

Parce qu’en vous présentant l’étendue du temps, vous vous fermez les yeux à la réalité: le temps passe.

Et, heure après heure, jour après jour, la procrastination continue à détruire votre projet et vous détourne du chemin de votre rêve. Il sera trop tard lorsque vous réaliserez le temps perdu.

La procrastination vous trouve de bonnes excuses

Demandez à des personnes passionnées et aspirantes à l’entrepreneuriat pourquoi elles n’ont jamais lancé leur projet d’entreprise! Vous entendrez: « Je n’ai pas de capital de départ », « Je viens de me marier », « Ce n’est pas le bon moment », « Je veux en savoir plus », « Il me manque des contacts », etc.

Des gens avanceront des arguments les plus convaincants,  intelligents, logiques, beaux et émotionnels. Mais qui veulent-ils convaincre en réalité? Eux-même, bien sûr! Des excuses les convainquant qu’ils ont de bonnes raisons de ne pas commencer leur projet maintenant. C’est la procrastination à l’œuvre!

Comment combattre la procrastination

Si l’on veut soi-même se guérir d’un mal associé aux cognitions, il va d’abord falloir être suffisamment honnête pour se reconnaître affecté. Alors, si vous avez une idée d’affaires jamais réalisée depuis un bon bout de temps, posez-vous la question: pourquoi? Si vous vous reconnaissez dans les réponses échappatoires et des excuses comme dans le paragraphe précédent, alors, vous êtes certainement affecté. Reconnaissez donc que vous êtes devenu procrastinateur et voici pour vous, comment combattre la procrastination.

Prendre une décision

Même si vous n’avez pas encore tout(es) les connaissances, informations, compétences, temps et capital nécessaires pour lancer votre entreprise, il y a une chose que vous pouvez faire: prendre une décision. Voulez-vous vraiment devenir entrepreneur? Commencer votre business?

C’est soit oui, soit non. Si vous répondez par « je ne sais pas », « je n’ai pas encore décidé » ou bien « peut être », j’ai peur que vous soyez déjà victime de procrastination… Parce qu’on n’a besoin de rien pour se décider.

Et, en plus de la décision, il vous faudra vous déterminer et vous faireune promesse personnelle, un vœux à atteindre votre objectif. Notre serment de l’entrepreneur est un bon endroit pour commencer.

Prendre ses responsabilités

Beaucoup d’aspirants entrepreneurs passent leur temps à accuser les autres de leurs échecs. Souvent avant même d’avoir commencé et fait le premier pas: « les banques n’accordent pas de crédits », « le gouvernement ne facilite pas les choses », etc.

Ils portent le tort à tous, voire même à Dieu, aux forces mystiques et aux parents. En réalité, il s’agit d’un manque de responsabilité. Il est vrai que les banques ne prêtent pas, et on ne va pas le leur forcer. Que les gouvernements n’encouragent pas les promoteurs de projets et il n’y a rien qu’on puisse faire.

Mais doit-on alors laisser tomber? Voir notre rêve s’envoler? Se contenter d’accuser? Ou bien, est ce qu’on doit réfléchir pour trouver des solutions ou des alternatives? Pensez-vous que les choses ont été faciles pour ces success stories?

Être responsable, c’est admettre que si ça ne va pas, c’est par notre propre faute. Quand on ne prend pas ses responsabilités, on se met à accuser les autres. Cependant, quand on prend ses responsabilités, on s’ouvre aux possibilités et aux solutions. Si on ne prend pas ses responsabilités, je ne vois pas comment combattre la procrastination.

Se faire un plan (il ne s’agit pas d’un business plan)

Je reconnais que les choses ne marchent pas toujours comme planifiées. Mais un plan est nécessaire pour commencer. Il s’agit simplement de réfléchir aux étapes et procédés pour atteindre votre objectif. Aucun plan n’a jamais été parfait pour un débutant. Vous pourrez donc l’améliorer avec le temps et au fur et à mesure que vous obtenez des informations supplémentaires.

Ne vous contentez pas de plans mentaux! Prenez notes de vos idées et faites-vous un plan écrit. Tant que vos idées resteront dans la tête, elles seront fictives et vous pourrez très vite en oublier quelques unes ou leur teneur. Mais en  prenant des notes, vous leur donnez vie. De plus, il vous devient possible, facile de les mettre à jour. Un plan écrit vous permet de demeurer concentré et de vous adapter aux nouvelles circonstances.

Établir des priorités

En dehors de votre projet d’entreprise, vous avez certainement d’autres préoccupations parmi lesquelles le divertissement. Faites-vous une exigence selon laquelle avant de vous divertir, vous devez accomplir quelque chose pour votre projet. Combien de temps passez-vous sur Facebook ou dans des causeries avec des amis? Et si vous utilisiez ce temps, ou une petite partie de ce temps à la réalisation de votre rêve?!

Établir les dates limite

Ceci a été une arme incontournable dans ma stratégie sur comment combattre la procrastination. Parce que je me suis juré d’aller jusqu’au bout dans mes projets, je me suis établi une date limite dans l’exécution de chaque tâche. Et j’ai tenu au respect de mon calendrier. Les choses n’ont jamais marché aussi bien pour moi qu’avant. Ce que j’ai fait était de diviser l’activité principale en plusieurs tâches pour ne pas sentir le poids de l’activité et de travailler à la réalisation de chaque tâche pendant un temps bien défini.

Ce que j’ai compris est qu’il faut un sens d’urgence pour aboutir à un accomplissement. Tout est urgent en affaires. De l’étape de conception à celle de développement en passant par le lancement. Très souvent, le démon de procrastination nous convainc du contraire en introduisant la distraction, la paresse et la passivité. Il faut être prudent et ne pas se laisser aller.

Agir

Entrer en action est l’ultime engagement dans la stratégie au sujet de comment combattre la procrastination. Vous pouvez avoir accompli les tâches précédentes, sans l’action, rien ne se fera. Commencez! Lancez-vous!

Faites, quelque chose, peu importe sa taille! Oui réalisez, chaque jour, un tout petit « truc » pour votre projet. Ça peut être une réflexion, une prise de notes, des recherches, enquêtes, essais, études, lectures, etc. Contrairement à ce que vous pensez, ces petites choses font avancer, sans qu’on ne s’en aperçoive. Un pas vaut mieux que rien.

Je ne saurais terminer cette étude sans révéler les causes réelles de la procrastination. Pourquoi devient-on procrastinateur?

Eh bien! La procrastination est très courante chez des personnes anxieuses et des perfectionnistes à tout bord. Ces personnes ont une peur aiguë de l’échec et ne jurent que sur le succès, la réussite. Ce qui exige du temps et de la patience. Or la notion d' »attendre » les frustre. Par conséquent, elles s’enferment sous cette carapace d’excuses, d’accusation, de passivité.

Mais, nous devons comprendre que les échecs font partie de notre vie. Même les grands hommes d’affaires vivent leurs échecs. La différence entre eux et les procrastinateurs est qu’ils savent avancer avec leurs échecs. D’autre part, la perfection n’est pas de ce monde. Si vous commencez dans l’imperfection, c’est sûr, vous atteindrez un certain niveau de perfection.

Maintenant vous avez quelques armes à la main et suffisamment aguerri des stratégies sur comment combattre la procrastination. La balle est de votre côté pour enfin commencer à réellement faire quelque chose de grand dans votre vie: la réalisation de votre projet d’entreprise.

Cet article est un autre document très informatif sur la procrastination, et je vous conseille de le lire.

Si vous avez apprécié l’article, ne manquez pas de le partager sur  Facebook.

Bon succès  à vous!