Comment tirer profit des déchets agricoles en Afrique?

20% des déchets en Afrique sont d'ordre agricoles. Difficile de tirer profit de leurs productions, les agriculteurs vivent dans une pauvreté extrême. Leur souci est que leurs produits n'atteignent pas les consommateurs.
Déchets agricoles comment en tirer profit en Afrique
Grandes lignes de l'article

Conseils de pro gratuits

Le compagnon de l’entrepreneur: une suite de ressources  inspirantes pour tout entrepreneur.

Comme promis dans l’article recyclage des déchets en Afrique, voici un article entièrement consacré à la gestion des déchets agricoles en Afrique; Et comment tirer profit des déchets agricoles.

Les faits

20% des déchets en Afrique sont d’origine agricole. Parce que souvent, les agriculteurs se retrouvent incapables d’acheminer ou de liquider leurs produits. Difficile de tirer profit de leurs productions, les agriculteurs  vivent dans une pauvreté extrême. Leur souci est que leurs produits n’atteignent pas les consommateurs.

Ce qui se passe en général c’est qu’après les récoltes, les agriculteurs peuvent attendre des semaines, voire des mois pour enfin trouver des occasions pour transporter leurs produits vers les grands marchés urbains. C’est en ce moment que les produits se retrouvent à la poubelle, car mal conservés.

Vous pourriez rentrer en jeu à partir de là; aider les pauvres agriculteurs à récupérer un minimum sur leurs récoltes, au lieu de les perdre complètement, en créant une petite entreprise de traitement d’aliments. Les agriculteurs conscients de ces difficultés vous laisseraient, à des prix très bas, ces aliments en perdition que vous pourriez traiter, transformer et remettre sur le marché.

Prévenir l’état de déchets agricoles

 

Le tout repose dans la qualité de conservation des récoltes pour prevenir les produits agricoles de se transformer en dechets. Il y a plusieurs méthodes de conservation. Mais dans le cadre de cette étude, nous nous basons sur la conservation par séchage, et pour causes:

– les produits séchés conservent toutes leurs valeurs nutritionnelles.

– Il goûtent souvent mieux qu’a leur stade originel.

– Ils durent très longtemps.

– ils occupent environ 1/10 eme d’espace qu’à leur stade originel.

– Le processus requiert un minime investissement.

– Vous pouvez commencer le business dans le confort de votre cuisine.

Processus de séchage

Il s’agit de déshydrater au maximum fruits et légumes. Cela peut se faire au soleil, dans le four ou avec un déshydrateur.

– Au soleil, découper les fruits, de préférable en rondelles et les exposer au soleil pendant 2 à 4 jours. Protéger contre mouches et autre insectes a l’aide des filets.

– Au four, placer les rondelles de fruits dans des plateaux et introduire dans le four. Seulement chauffer les barres chauffantes du bas. Régler la température au plus bas. Le temps au four dépend des fruits. Il est important de faire plusieurs essais pour déterminer les chiffres exacts: temps et température de déshydratation.

– Au déshydrateur, y placer les rondelles, mettre en marche et laisser sécher pendant 8 à 10 heures.

Que séché?

Tout ce qui peut devenir un déchet agricole peut être séché: legume, fruit, noix, écorce, herbe, etc.

Comment tirer profit des déchets agricoles?

Il y a plusieurs façons de tirer profit  des produits sur le point de devenir déchets agricoles:

Source # 1: Des déchets agricoles aux snacks

Dans l’article créer votre propre marque d’aliments, je démontre combien de fois les snacks font partie de nos habitudes et comment on peut tirer profit de ce business. Les fruits séchés feront des snacks délicieux et innovants en Afrique. Avec des recettes diversifiées (salé, sucré, pimenté, au miel, au chocolat, etc.), l’on peut réaliser de grands profits.

Source # 2: Des déchets agricoles à la poudre pour jus

Fruits et légumes séchés peuvent être écrasés. La poudre obtenue peut, après quelques traitements supplémentaires, être utilisée dans la production de jus. Il y a plusieurs recettes de jus sur internet. En les étudiant, vous pourrez mettre au point une formule de jus apprécié localement ou même au niveau international.

Source # 3: Des déchets agricoles aux aliments pour bébés.

Les aliments pour bébés et nourrissons consommés en Afrique sont généralement importés de l’occident ou de la Chine. L’opportunité est sans limites dans cette industrie en Afrique et l’on peut y tirer d’énormes profits. Faites une étude sur les recettes déjà existantes et répliquez-les pour votre business.

Source # 4: Des déchets agricoles à la farine

En séchant, puis écrasant l’igname, la patate, la banane, le manioc, le maïs, on obtient une farine qui mélangée à l’amidon donne un produit que raffolent les africains. Cette farine est consommée sous forme de tapioca, comme complément à pratiquement tous les repas en Afrique.

Source # 5: commencez votre épicerie

 

Les piments, tomates, oignons, ails, gingembres et autres épices séchés constituent un business profitable. Elles peuvent être vendues écrasées ou dans leur forme solide.

Source # 6:

Certains produits tels que le champignon ou la mangue  sont saisonniers. Vous pouvez combler la carence  de ces produits en les traitant en période d’abondance, suivi d’une conservation subtile.

Source # 7: Des déchets agricoles à l’énergie

Dans l’article sur les énergies propres, je démontrais comment l’on peut produire du gaz de combustion ou du charbon propre avec les déchets agricoles. Lisez l’article ici. La production d’énergie culinaire est une industrie à grands profits. En Afrique, les ménages dépensent le 1/3 de leurs revenus pour des besoins énergétiques.

Source # 8: production des engrais

 

Au dernier chapitre de l’article sur le recyclage des déchets, j’émettais l’opportunité de produire de l’humus grâce aux déchets alimentaires. Vous pouvez vous lancer immédiatement dans ce business et  commencer à réaliser ou tirer profit des déchets agricoles en revendant vos engrais auprès des fermiers et agriculteurs urbains.

Astuces pour réussir

– L’hygiène est la règle d’or dans cette industrie. Prendre connaissance de la réglementation de l’hygiène alimentaire dans votre pays d’exercice.

– Prendre toutes les dispositions contre les mouches et autres insectes.

– Créer une marque bien apparente et lisible sur vos emballages.

– Emballez vos produits de sorte à empêcher toute infiltration de l’air. Faites des emballages attrayants et agréables à l’œil.

– Stérilisez les produits avant emballage.

– Promouvoir vos produits.

– Prenez un partenariat avec les supermarchés de la place et déposez y vos produits.

– Prenez un partenariat avec les agriculteurs.

– Imprimez les informations de chaque produit (le la qualité nutritionnelle, les quantités des constituants, le poids, etc.) à coller sur l’emballage. Si vous avez des moyens, vous pouvez les imprimer directement sur l’emballage.

Bref le traitement des ordures présente de nombreuses opportunités à travers lesquelles l’on peut tirer profit des déchets agricoles. Celles proposées ici ne représentent qu’un infime nombre d’elles. Le traitement est une industrie bien plus complexe que le simple processus développé ici.

 

Engageons la conversation! Avez-vous trouvé cet article utile? À quel niveau? Existe-t-il toujours des points d’ombre que vous aimeriez qu’ils soient éclairés? Partager vos impressions en commentaire ci-dessous!

0 0 votes
Évaluation de l'article
Subscribe
Notify of
guest
4 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
eonana

Merci bcp vous venez de me remotiver

Léocade

Merci pour cet article assez interessant.
Voici une opportunite a absolument saisir.

Cela dit , ma preoccupation est de savoir si pour vous le concept de dechets agricoles se limite aux seules parties de recoltes perdues ?
Qu’en est-il des residus de recoltes (pailles, spathes , etc. ) et autres ?

Patrick Aymar Ngoubili

Salut Léocade! Non. Biensûr que la philosophie de cette idée peut s’appliquer à plusieurs autres sortes de déchets. Les pailles par exemple peuvent être recyclées en charbon bio. Le fait est que “tout” est reclyclable.

Léocade

Merci !

Autre chose qui m’a un peu “intrigué” c’est le concept de “déchets agricoles” utilisé quand bien même vous l’utilisez dans un contexte touchant à l’agroalimentaire.
À cet égard, est-ce que ce n’est pas déjà trop “sévère” et “discréditant” de considérer les produits non écoulés comme des “déchets”.

Contacter Patrick Aymar

4
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Scroll to Top