Loza Maleombho: Désormais le monde parlera d’elle

Loza Maleombho, c’est l’histoire d’une jeune femme activite ivoirienne, fondatrice de la marque de vêtements et chaussures fabriqués en Côte d’Ivoire et qui porte son nom. La vidéo ci-dessous est une sorte de pitch qu’elle réalisa en 2012 pour la levée de fonds pour monter son entreprise. Suivez! Et continuez votre lecture en dessous de la vidéo.

Désormais le monde parlera de Loza Maleombho

Depuis quelques jours, le nom de la jeune dame fait le tour des médias, et pour cause, La stars américaine de renom, Beyoncé a, pour son dernier montage de clip habillé une de ses danseuse sous la marque Loza Maleombho. Qu’une stars de cette taille décide de promouvoir vos créations est une aubaine pour mieux se connaître et vendre. L’on ne sera pas surpris d’un très futur boost dans les ventes des produits de ctte entreprise.

Loza avait déjà fait du buzz, notemment sur Instagram avec ses selfies « Alien Edits », une série de photos auto-portraits. Cela lui profita fortement en acquerant des milliers de fans et followers. Des gens qui vont s’identifier à elle. Du point de vu marketing, c’est un atout grandiose, sachant qu’elle pourrait convertir cette audience en clients pour ses produits.

Née au Brésil, Loza Maleombho a grandi en Côte d’Ivoire avant de partir pour les Etats Unis d’Amérique d’où lui viendra l’idée de créer une marque de vêtements. L’idée lui est venue du constat d’un manque de vêtements racontant l’histoire de ses origines sur le marché américain. Déja designer de carrière, Loza n’hésite pas de se jeter dans un avion pour Abidjan avec trois cents dollars en poche. C’est cette somme qui lui permettra de se procurer sa première machine à coudre et accessoires pour commencer la marque « Loza Maleombho ». Commencée seule, cette entreprise emploie de nos jours six individus.

La jeune femme qui reconnaît les grâces de ses aptitudes en design et un oeil au fashion dit avoir fait usage d’une gestion rigoureuse pour arriver où elle en est aujourd’hui. Mais aussi de beaucoup de risques et de ténacité.

Dans une vision de valoriser les produits et le travail des femmes d’origine Ouest-Africaine, l’idée de donner une nouvelle vie aux tissus traditionnels de cette région dans un monde moderne a été hyper bien accueilli et c’est l’un de ses sécrets de réussite.

Commencé avec 300 dollars, en 2012, l’entreprise a réalisé 45 mille dollars de profit l’an dernier comme vous pourrez le voir dans cet élement de BBC Africa.

La marque « Loza Maleombho » est très sollicitée pour des défilés de mode, et la patronne a déjà reçu plusieurs prix sur le continent et à l’extérieur.

Les produits de Loza sont essentiellement vendus et consommés à New York, Lagos et en Afrique du Sud. Mais vous pouvez aussi les decouvrir  sur son site ici.

Laisser un commentaire