Pourquoi Investir en Afrique maintenant

Combien sommes-nous qui désirons investir en Afrique maintenant, mais n’avons jusque-là rien fait? Peut-être que nous sommes en phase de préparation et avons décidé  d’y démarrer une entreprise dans 2, 3 ans! Ou encore que nous tombons dans les catégories décrites dans l’article Pourquoi ne serez-vous jamais entrepreneur! Dans tous les cas, il y a un réel manque d’urgence… Alors, si vous nourrissez le rêve de démarrer une entreprise en Afrique, vous feriez peut-être mieux de commencer maintenant.
Comme m’ont précédés de nombreux textes sur investir in Afrique, dans cet article, je démontre  l’urgence pour les africains de commencer maintenant; ainsi que les difficultés probables d’investissement en Afrique dans les années à venir.

Le potentiel de croissance africain

Il n’est plus à démontrer que le vieux continent représente le plus grand marché au niveau mondial; tant sur le plan de consommation que sur le plan de la production. Avec sa population jeune (14-24 ans) de plus de 200 millions, le continent est supposé posséder le plus grand nombre de travailleurs d’ici 2040; et par conséquent, le plus de consommateurs.

De plus, On peut voir en ce moment, un peu partout en  Afrique, une forte croissance démographique; avec une classe moyenne qui grandit de manière exponentielle grâce à un développement urbain et de l’innovation technologique.

Aussi, selon le fonds monétaire international, l’Afrique générera huit à 10 pays à plus forte croissance économique au monde dans les cinq années à venir.

Enfin, La Harvard Business Review souligne que les entreprises africaines montrent 70% de meilleurs rendements annuels par rapport à des sociétés similaires en Asie.

L’Europe, les États Unis et la Chine lisent ces signes et petit-à-petit s’en vont participer à ce boom et investir en Afrique.

Investisseurs chinois

Depuis quelques années la Chine a presque triplé son impact en Afrique. En juillet 2014, le gouvernement chinois a même annoncé qu’il doublerait son investissement sur le continent.

Nous sommes tous témoins et assistons passivement à cet « envahissement ». Pour nous, tout va bien, du moment où les chinois nous apportent la modernisation. Mais, en quoi les populations bénéficient-elles de ces rapports « gagnant-gagnant »?

Parce qu’en général, les investisseurs chinois viennent avec leurs ouvriers et donc ne recrutent pas conséquemment les populations locales. D’autre part, une fois sur le terrain, les chinois s’investissent même dans les industries et commerces locaux. Et beaucoup d’entreprises locales souffrent de leur concurrence.

Investisseurs occidentaux  

Après un break de quelques temps, ce qui a permis la montée et suprématie de la Chine en Afrique, les compagnies occidentales tentent de regagner du terrain en Afrique. La mise en place des forums pour l’Afrique en Europe; ainsi que des programmes tels que la Fondation franco-africaine pour la croissance révèlent une Europe qui se bouscule; et qui désire reconquérir et investir dans plus d’entreprises africaines.

Les États Unis aussi s’activent à baucoup investir en Afrique maintenant. On se rappelle de la rencontre en Août 2014 du président américain avec ses homologues africains et de la raison de cette rencontre. Elle n’était autre que renforcer les relations d’affaires entre les deux parties. De ce fait, les Etats Unis comptent investir plus de $33 milliards à travers des sociétés en Afrique. En plus, l’initiative Power Africa Energy du président Obama compte y ajouter $12 milliards.

Sur le terrain, c’est une vingtaine de compagnies occidentales qui sont en pourparlers pour démarrer leurs activités en Afrique. Certaines en sont sur le point et d’autres ont déjà commencé. Il y a aussi de plus en plus de firmes à capital-investisseurs qui se tournent vers le continent. Une concurrence farouche dans cette industrie entraine ces firmes à augmenter leur capital à investir en Afrique. C’est le cas de Abraaj, Helios, Development Partners International, Ecorn Private Equity, Kaizen Venture Partners, etc. Vous pouvez lire l’article sur les capital-investisseurs en AFrique pour en savoir plus.

Le mal avec les investisseurs étrangers

L’unique raison du grand débarquement de ces investisseurs vers l’Afrique n’est autre que leurs intérêts. Cette vieille motivation à investir juste pour profiter est très dangereuse. Pour leurs profits, ces grandes firmes et nations sont prêtes a tout. Créer des conflits, corrompre  autorités et officiels, bafouer les droits des populations, créer une atmosphère d’incertitude en Afrique…

Ainsi, tout s’applique aussi longtemps qu’ils tirent des profits. Sont-ils des investissements réels, ou bien une autre forme de pillage? A chacun d’en tirer des conclusions. Et puis, il est vrai que le continent est habitué a cette pratique; mais les choses peuvent être faites différemment.

C’est le moment pour les africains d’investir en Afrique

Une pratique enrichissante de business pour l’Afrique exige que les investisseurs fassent preuve a la fois de passion et d’amour pour l’Afrique. Mais aussi de ses populations ainsi que des perspectives de bons rendements.

L’Afrique a, en effet, besoin de soins et d’une force motrice concurrentielle pour stimuler son économie et continuer à croître. Il s’agira des entreprises responsables qui fournissent des produits, services, sécurité sociale et qui améliorent la vie des africains.

Et il n’y a personne qui soit plus intéressée et plus victime des problèmes de l’Afrique que l’africain lui-même. Aussi, n’y a-t-il personne qui aime et qui peut mieux soigner les blessures africaines que l’africain.

Il est donc temps que les africains s’attellent à investir sur le continent maintenant. Les choses peuvent sembler normales en ce moment.  Mais dans un avenir plutôt proche, nous risquerons d’être surpris d’avoir manqué le train.

Si donc souvent on est tenté de reporter notre projet d’entreprise en Afrique pour l’avenir, pour des excuses ou raisons diverses, je tiens à rappeler que l’avenir de l’Afrique se décide en ce moment même. Et nous avons le choix, aujourd’hui, de faire partie des décideurs ou bien de laisser notre avenir être décidé par les autres.

Pourquoi Investir en Afrique

Je suis tombé sur un document qui avance des raisons pourquoi les africains ne rentrent pas investir chez eux. J’ai donc voulu, un instant, lever certains équivoques.

Voici, parmi une multitude de raisons, 6 raisons pourquoi les africains devraient investir chez eux:

 L’Afrique génère plus de profits qu’ailleurs

La classe moyenne africaine est de 300 à 400 millions d’individus en ce moment. Ce facteur, dont tous les signes montrent croissant dans les années à venir, favorise la croissance du pouvoir d’achat. Celui-ci se situe en ce moment entre 5 et 10% dans presque tous les pays africains.

Ainsi, la demande en produits ou services est démeurée croissante au cours des deux dernières décennies. Par conséquent, les prix des biens restent à la hausse. Ceci est un climat propice pour investir et espérer vite prospérer en réalisant de bénéfices importants.

Il y a de nombreux cas d’entrepreneurs africains qui ont, après seulement deux ans d’investissement en Afrique, construit des empires: Christian Ngan, Tunde Kehinde, et Titus Mawano n’en sont que quelques cas.

Une concurrence moins ardente

La concurrence est l’une des plus grandes menaces pour une nouvelle entreprise. La bonne nouvelle en Afrique est que les entreprises déjà installées sont incapables de répondre à la demande des consommateurs.

Ainsi, il y a soit, peu de concurrence, soit il n’en existe pas du tout. Vérone Mankou en est un exemple. Son usine de montage d’appareils numériques au Congo lui laisse très peu de concurrents africains. Cependant, cette entreprise n’aurait certainement pas la même ampleur si elle s’obstinait à opérer en Chine.

J’ai récemment visité les deux Congo et le Gabon. Il est criard la qualité des services sur tous les plans dans ces pays. Ce qui est courant un peu partout sur le continent.

L’absence ou le nombre limité de concurrents, la médiocrité des services sont autant de signes qui laissent entrevoir un avenir prospère pour qui veut investir en Afrique.

Investissements qui bénéficient aux africains

Les deux points ci-dessus présument votre prospérité en investissant en Afrique. Ce qui, par conséquent, entraîne un changement de votre mode de vie. Mais pas seulement la vôtre: celle de vos parents, votre famille, et des gens dans votre communauté. Mais aussi celle de vos employés, sachant que le chômage est, chez nous, la véritable cause de pauvreté.

C’est en créant des emplois en Afrique que le vieux continent émergera. Et c’est notre responsabilité à tous.

Le marché africain est sans limites

L’Afrique présente le plus d’opportunités d’affaires que partout ailleurs. Le continent souffre de nombreux problèmes. Infrastructures, transport, éducation, technologies, énergie sont autant de maux. Mais aussi communication, distribution, production, alimentation, immobilier, services, insalubrité, et j’en passe. En effet, aucun secteur ne satisfait les africains. Sans oublier les services et produits nouveaux pour l’Afrique.

Source de pouvoir

Nombreux pensent que pour devenir une figure influente en Afrique, il faut aller en politique. Cette mentalité attribue à la classe politique le droit de décisions sur l’avenir du continent. Erreur!

Les investisseurs, hommes d’affaires et entrepreneurs sont, en fait, de grands décideurs. Ils contribuent le plus à la croissance tant économique que sociale et la réduction de la pauvreté; Et aussi la sécurité et la stabilité du continent. Ils créent des entreprises qui, en plus d’employer les populations, satisfont à leurs besoins quotidiens.

Investir en Afrique, c’est s’embarquer dans le bateau des décideurs, participer à déterminer la direction que doit prendre notre continent. C’est donc  devenir un leader.

Il est, en effet, certain que si vous montez une entreprise qui marche, vous serez pris pour modèle dans votre communauté. Donc, votre opinion, vos faits et actes seront importants et considérés. Ce qui sûrement motiverait ceux qui le peuvent à se lancer aussi.

Investir, c’est lancer un dynamisme socio-économique.

L’Afrique a aujourd’hui plus besoin de leaders socio-économiques que des leaders politiques. Je suis tenté d’affirmer que les leaders politiques ont jusqu’ici échoué; et c’est pourquoi nous demeurons dans cet état. Corruption et cartons rouges en milieux politiques défavorisent généralement la prospérité de nombreuses entreprises.

Heureusement, il y a cette nouvelle classe politique comme au Ghana, au Senegal ou au Kenya qui nous apporte une nouvelle vision et qui favorise l’épanouissement entrepreneurial.

Regagner sa dignité

La plupart d’entre nous sommes aujourd’hui victimes d’un système qui nous rabaisse au plus bas de l’échelle. De l’employé sous un superviseur dingue, stupide et idiot au chômeur qui n’a aucun mot à dire dans la société; nous avons perdu notre  respect.

Il est temps de nous lever et démarrer quelque chose pour regagner notre dignité en investissant chez nous. J’ai rédigé comment démarrer sans ou avec des moyens limités et  dix des entrepreneurs ayant démarré sans ou avec des moyens limités. Ce sont des enseignements qui devraient inspirer.

A la diaspora africaine qui a trouvé une nouvelle nation, c’est une honte de s’interdire de regarder en arrière. La situation socio-politique et les infrastructures peuvent semblées caduques, mais investir en Afrique est possible. Le continent a justement besoin de votre expertise, ainsi que vos expériences et connaissances acquises a l’extérieures pour servir notre continent. Il est donc temps de jeter un coup d’œil vers la mère Afrique et de s’engager a la transformer.

J’encourage les africains à mettre dès maintenant leurs projets en pratique. Nous avons la chance, en ce moment, de solliciter de grands prêts financiers et même d’obtenir des subventions financières et techniques. Parce que les donateurs ont des regards sur notre continent et nombreux n’attendent que des projets d’entreprises rentables.

Alors qu’en pensons-nous? Sommes-nous prêts et décidés à investir en Afrique maintenant? Au cas où vous êtes bloqué par certaines circonstances, je vous exhorte à partager avec nous vos peurs, vos soucis et les difficultés auxquelles vous êtes confronté.

A votre succès !

Laisser un commentaire