Entrepreneurs africains: Marie Konaté tacle des multinationales

Des entrepreneurs africains osent de plus en plus sur des marchés  déjà conquis par de grandes firmes internationales. C’est le cas de Marie Diongoye Konaté. Partie de rien, cette femme d’affaires malienne a réussi à implanter une usine de fabrication des farines infantiles en Côte d’ivoire et se hisser du chemin sur la cours des grands. La Protéine Kissèe-La (PKL) est le deuxième fournisseur d’aliments pour enfants en Afrique de l’ouest derrière Danone et devant Nestlé. Démarrée avec 600 €, PKL réalise aujourd’hui un chiffre d’affaire de 1,3 milliards F CFA, emploie 74 individus et détient d’innombrables prix de mérite. Dans cet article, nous allons à la découverte de cette entrepreneuse africaine et les secrets de son succès dans l’industrie.

Portrait d entrepreneurs africains: Portrait de Marie Konaté

Née en 1961 à Paris, de « bonne famille » – son père fut ministre des finances au Mali et sa mère, médecin de carrière- Marie Konaté est diplômée: en architecture de l’université polytechnique de Lausanne en Suisse et  en sciences sociales en Belgique. En 1985, elle est responsable du département Afrique de la coopération technique internationale de Construtora Andrade, poste qu’elle occupe jusqu’en 1989. À partir de 1990, elle est directeur adjoint du succulent (30 milliards FCFA) projet soja en Côte d’Ivoire. En 1994, elle quitte le projet pour monter sa propre entreprise. Depuis lors, elle est PDG fondatrice de Protéine Kissèe-la, une entreprise agroalimentaire spécialisée dans la production des farines infantiles enrichies à base de soja et de maïs. Marie Konaté fait partie des entrepreneurs africains qui croient en l’Afrique et voient son développement dans la transformation industrielle de ses ressources naturelles.

Sécrets de réussite de Marie Konaté

Goût du risque

Marie Konaté est de ces entrepreneurs africains qui ont trouvé  leurs idées d’affaires des constats simples dans leur environnement: Pendant son séjour au Brésil, la femme d’affaires réalise que ce pays vit de ses ressources transformées localement et exporte les excédents de production, contrairement à l’Afrique qui vit d’importation et exporte ses ressources à l’état brut.

Pourquoi l’Afrique ne transforme-t-elle pas ses ressources localement? Pourquoi les enfants africains sont-ils nourris de produits importés alors que l’Afrique produit les matières premières qui entrent dans la fabrication de ces aliments? Des questions qui vont longtemps hanter Marie Diongoye Konaté. La réponse est claire: personne n’ose. On a peur de risquer des aventures dans des domaines aussi complexe que la fabrication.

Oser! Risquer! C’est ce que fit la femme d’affaires lorsqu’elle abandonna son poste de directeur adjoint d’un projet de 30 milliards de Frs CFA (avant la dévaluation), le gros salaire et les honneurs pour commencer un projet incertain dans un domaine dominé par des grands comme Nestlé, Guigoz ou Danone. C’est ce que fit-elle lorsque, n’obtenant gain de cause auprès des bailleurs de fonds, elle investît toutes ses économies pour ce projet. Vous voulez entreprendre? Sachez prendre des risques!

Déterminée, inébranlable, imperturbable

« Il y a des nuits où j’étais hantée par l’abandon » déclare Marie Konaté pour nous dire comment les choses furent difficiles. Mais la détermination la fit rester dans le jeu.

Comme pour la plupart des entrepreneurs africains, le financement fût son premier souci. Aucune institution financière ne voulût lui prêter des fonds pour lancer sans entreprise: le projet était trop petit pour certaines et pas fiable pour d’autres qui ne lui donnaient aucune chance devant les multinationales. Cependant elle avait foi en ce projet décida de l’investir avec les moyens de bord.

La confiance en soi de la femme d’affaire sera plus manifeste devant deux grands défis: un litige au sujet du titre foncier du terrain qui abrite son usine et les déchets toxiques trouvés près de ses installations. Mais c’est avec toute la maîtrise et en toute confiance qu’elle vit  et règle ces situations. Quant à la guerre civile des années 2000 en Côte d’ivoire, elle sait que plus rien ne fera arrêter ce rêve. La détermination l’emporte.

Opportuniste

C’est en exploitant une opportunité en 1997, que l’entrepreneuse commence à recevoir de grands contrats de productions : « J’ai trouvé empilés dans un coin d’une station-service des sacs sur les quels étaient écrit CSB (Corn Soil Blend – Mélange de Maïs et de Soja tout simplement). Mon sang a fait un tour. J’apprends alors que c’était des aliments destinés aux réfugiés libériens et c’était á 100 km seulement de la plus grande zone de production de maïs et de soja de Côte d’Ivoire. Le déclic est tout de suite arrivé car je ne savais pas qu’il existait des organismes d’aide alimentaire en Côte d’Ivoire. J’ai alors fait le tour pour les convaincre d’acheter ces produits localement et de ne pas pousser les populations à l’assistanat en leur important des aliments qu’on produit localement » avoue la femme d’aires.

Loyale

Aujourd’hui PKL, qui a dépassé le cap de petite entreprise, emploie environ 80 individus parmi lesquels 9 ingénieurs. Marie Konaté demeure reconnaissante des personnes qui ont, les premières,  cru en ce projet: ses premiers employés. Ils ont gardé leur emploi avec tous les bénéfices. Et comme tout au début quand leurs avis importaient, l’entrepreneuse demeure à leur écoute.

Honnête, digne de confiance et éthique

Marie Konaté est une femme dont  l’honnêteté est rare en Afrique. Ce qui l’a valu une grande confiance des bailleurs de fonds, consommateurs et pouvoirs publiques.

Digne de confiance: Lorsqu’elle rembourse un prêt de 40 millions F CFA obtenu de la caisse française de développement à la fin des années 90, avant l’échéancier, c’est la confiance, l’admiration et l’estime qu’elle suscite de ses créanciers. Les choses n’ont plus jamais été comme avant avec les créanciers qui n’hésitent de lui prêter.

Honnêteté: C’était un grand courage de décider l’arrêt des activités après la découverte des déchets toxiques près de l’usine. Mais c’était encore plus fort de prendre le courage d’informer honnêtement les consommateurs de ce qui se passait. Un acte qui a, au contraire, resserrer les liens avec ceux-ci.

Éthique: chez Marie Konaté, la transparence et le respect des lois sont une rigueur. Cependant, la corruption est l’ennemi principal du succès. Pots de vin et toute forme de corruption sont interdis au sein de la PKL et l’entrepreneuse tient à faire respecter ces principes.

Homage à l’Afrique

L’idée même de se lancer dans le business est née en Marie Konaté du désir de faire changer les choses en Afrique. Cette dame fait partie de ces entrepreneurs africains qui croient aux potentialités sur le continent. C’est pourquoi son entreprise ne transforme que de la matière première produite en Afrique.

Réussir dans l’entrepreneuriat requiert beaucoup d’attention et de qualités. Marie Diongoye Konate possède d’innombrables qualités qui ont permis à son entreprise de prendre de l’envol dans un environnement incertain. Notre mission est d’étudier ces qualités, de vous les présenter de manière à consolider votre personnalité. Si vous avez aimé cet article, nous vous prions d’aimer et de le partager, Et, pour d’autres histoires, consultez notre rubrique sur les entrepreneurs africains ici.

Laisser un commentaire