4 idées d’affaires pour les africains expatriés

La banque mondiale estime à 168,88 millions le nombre d’africains expatriés. Plusieurs études d’affaires et enquêtes en milieu de la diaspora africaine rapportent que la plupart de ces individus ne souhaitent pas rentrer s’installer en Afrique. Plusieurs raisons sont évoquées, dont l’insécurité, l’eau potable, l’électricité, les soins médicaux, les infrastructures.

Houston au Texas, Etats-Unis est une ville avec une forte représentation africaine. Nous y avons mené une enquête  à ce sujet. 60% de nos interlocuteurs ont avancé un argument bien épatant : « Qu’irons-nous faire en Afrique? Regardez-vous les news? Combien d’Africains meurent dans la Méditerranée  chaque jour? Pensez-vous qu’ils prendraient autant de risques s’ils pouvaient réussir en Afrique ? ».

Ces questions sous-entendent que l’Afrique manque d’opportunités et l’on ne peut réussir qu’à l’étranger.Pourtant nous sommes tous témoins de nombreux africains qui bâtissent des entreprises fructueuses en Afrique.

Astuces pour réussir en affaires pour les expatriés africains

Ceci dit, le manque d’opportunités est la pire excuse que l’on peut avancer au sujet des départs de l’Afrique. Je ne le dirai jamais assez, l’Afrique est une terre d’opportunités d’affaires, et les africains expatriés ont de meilleures chances d’y réussir car ils connaissent, vivent et expérimentent les solutions (produits, services, technologies) utilisées en occident pour des problèmes persistants.

Le succès de tous les entrepreneurs africains que j’ai eu la chance de découvrir commence par l’identification d’un problème. Ensuite, réfléchir à une solution, proposer la solution. Enfin, commercialiser la solution.

Les solutions peuvent être informatisées : logiciel, application, site internet, plateforme ; non-informatisées : solutions traditionnelles qui ne nécessitent pas des programmes informatiques ; ou bien copier  un concept déjà utilisé en occident : Cette méthode est beaucoup utilisée par la diaspora qui rentre en Afrique. Elle réplique  ce qu’elle a vu à l’étranger. Vous travaillez peut-être dans une administration en occident, une industrie, des services, etc. Si vous observez bien  et étudiez les procédés appliqués à votre lieu de travail, vous pourrez les répliquer en Afrique dans une industrie similaire et commencer un bon business.

Vendre est la raison de votre engagement dans le business. Il est donc très important de mettre au point une stratégie efficace de vente de votre solution : Prenez le temps de comprendre votre marché, les habitudes et le pouvoir d’achat de vos consommateurs. Ceci vous aidera à fixer des prix accessibles. Répliquez les stratégies marketing de l’occident en travaillant avec des marketers locaux.

Quelques idées d’affaires pour les expatriés africains

Idée d’affaires # 1: Les services dans la gestion d’entreprise

Concept 1 : Titus Mawano arrêta ses études aux Etats-Unis pour revenir en Ouganda proposer une solution de gestion d’entreprise dans son pays. Il monta un logiciel qu’il fait louer aux entreprises de Kampala à $12/mois. Il a réussi, en six mois, à contracter avec 600 compagnies. Il a aujourd’hui environ 2000 compagnies en Afrique de l’Est qui louent son programme. Je vous laisse faire les maths sur son revenu annuel.

Le champ est vaste pour ce genre de business en Afrique. Les entreprises africaines souffrent de nombreux maux. D’une manière générale, elles ne remplissent pas les critères standards de business. Elles ont des difficultés d’expansion à l’international : Impossible donc de trouver des partenaires ou des investisseurs internationaux. De plus, ces problèmes réduisent l’activité des entreprises qui ne peuvent atteindre les objectifs fixés. Ces entreprises sont prêtes à intégrer des stratégies qui pourraient aider à régler ces problèmes qui, en général,  tournent autour de la gestion de temps, du personnel, des finances, l’inefficacité des communications, etc. Vous pouvez faire comme Titus et ainsi commencer un business prospère.

Comment monter un logiciel ou autre programme? Si vous avez réfléchi à votre solution, il y a de nombreuses sources qui peuvent vous aider à transformer votre idée en programme informatique : développeurs indépendants, freelances, compagnies spécialisées. Et même vous-même, si vous vous y mettiez un peu à l’apprentissage.

Concept 2 : En occident, la plupart des compagnies accordent des services du genre formation des employés. Ce qui n’existe pas dans beaucoup de compagnies africaines. C’est une niche d’affaires que les expatriés africains devraient exploiter, car ils vivent déjà cela, ils savent exactement de quoi il s’agit, ils en ont l’expérience. Vous pouvez donc ouvrir une agence de formation des employés dans différentes compagnies en Afrique. Les formations peuvent avoir lieu au sein desdites compagnies. Voici quelques domaines d’intérêt: sécurité, LEAN, 5S, formation sur les nouveaux logiciels et programmes, statistiques, traitement de données, comptabilité en ligne, etc. Autant de compétences rares en Afrique. Et une fois que vous avez conçu vos leçons, vous pouvez aussi les mettre en ligne à la disposition des compagnies africaines à télécharger moyennant quelques frais.

Idée d’affaires # 2: Importer des produits de l’Afrique vers votre pays de résidence

Les produits d’origine africaine sont appréciés à l’international: fruits tropicaux, peaux d’animaux, café, certaines feuilles utilisées dans la production des médicaments, hibiscus, etc. Vous pouvez acheter ces produits auprès des paysans de votre communauté en Afrique à des prix raisonnables. Et si le produit n’y est pas cultivé, organisez les paysans en coopérative pour le produire. Vous aurez ainsi augmenté le pouvoir d’achat dans cette communauté, et donc améliorer son mode de vie tout en y tirant de bons profits à l’étranger.

Vous pourrez ainsi, soit vendre ces produits a l’étranger dans leur état pur, soit ouvrir une PME de transformation. Cette idée d’affaires peut sembler banale; mais beaucoup d’entreprises en occident ou en orient sont dans ce business depuis des années et elles tirent d’énormes bénéfices. D’ailleurs des produits comme le Nescafé que l’Afrique importe, nous le savons bien, sont en fait d’origine africaine dans beaucoup de cas. Et ils nous sont revendus en Afrique avec une valeur ajoutée.

Idée d’affaires # 3: Organiser des événements  au sujet de l’Afrique

Défilé de la mode africaine, exposition d’œuvres d’art africains, conférences sur le tourisme et investir en Afrique, soirée culturelle africaine. Autant d’événements que l’on peut organiser et rassembler les expatriés africains qui partagent les mêmes passions. Pas besoin de salle chic et coûteuse! Le plus important est la valeur dans l’événement et son marketing. Vous pouvez vendre des tickets et autres produits, vous faire connaître et tissez des relations.

Si vous choisissez pour niches d’affaires, le tourisme et investir en Afrique, vous pourrez ouvrir une agence, soit de tourisme, soit de facilitateur de business en Afrique : L’Afrique n’est pas seulement l’une des meilleures destinations touristiques, mais aussi l’eldorado des investisseurs occidentaux et orientaux. En dehors des conférences que vous organisez, vous pourrez pourvoir : des informations et conseils, l’étude du marché africain, une assistance pour l’obtention des visas pour l’Afrique, une assistance dans la relocalisation vers l’Afrique, la traduction et l’interprétation, les guides de tours d’affaires, etc. Vous pourrez ainsi vous faire des représentations en Afrique pour bien épanouir votre business.

Idée d’affaires # 4: Plateformes d’échanges en ligne.

L’Afrique est passée au numérique depuis un certain temps. Même si l’Internet y est encore un luxe, les gens surfent beaucoup sur leurs téléphones mobiles. L’Afrique adopte peu à peu les habitudes occidentales et orientales de dépendance au net. Maintenant est un moment propice pour se lancer dans les affaires en ligne pour l’Afrique: boutique, école, distribution de vidéos, musiques ou films, agence de marketing, agence de design, conseils matrimoniaux, conseils juridiques. Tous ces services, peuvent être offerts en ligne. Ici aussi, les expatriés africains ont le plus de chances.

Il y a moins à s’inquiéter aujourd’hui sur le côté technique de la création des sites internet: WordPress a rendu les choses très faciles et quiconque peut monter un site web. Il y a des vidéos sur YouTube qui l’enseignent. Avec un peu de pratiques, vous finirez par monter un merveilleux site. Si non, concepteurs indépendants, compagnies spécialisées et freelances peuvent vous aider. Ou bien embauchez-moi !

Aux expatriés africains de comprendre qu’ils dorment sur une mine d’or qui n’est autre que les compétences et connaissances acquises à l’étranger et qui peuvent être transformées en affaires très fructueuses, utiles au continent et aux communautés africaines.

Laisser un commentaire