Idées d’affaires innovantes pour l’Afrique: idées ayant marqué 2015

2015 peut vraiment être qualifié d’une année de l’innovation africaine. Un peu partout sur le continent, de milliers de concepts ont été dévéloppés et beaucoup de business en sont nés. Certains sont encore à l’étape de dévéloppement et très prometteurs. Beaucoup de ces concepts peuvent être copiés et reppliqués dans d’autres pays du continent. Alors si vous recherchez de l’innovation, inspirez-vous de ces idées d’affaires innovantes pour l’Afrique et qui ont marqué l’année 2015. Cet article est une sorte de rapport et ne contient pas tous les détails que vous avez l’habitude d’avoir dans mes idées d’affaires. Il s’agit plutôt d’une liste des idées avec une courte description du concept. Cet article est le premier d’une serie de deux.

Des idées d’affaires innovantes pour l’Afrique dans les Technologies

1 – Filtre à eau

En Tanzanie, comme un peu partout sur le continent africain, les populations sont victimes des attaques bactériennes entrainant des morts par milliers. La plupart de ces bactéries proviennent des eaux que nous consommons, peu importe qu’elles proviennent des puits, des robinets, des rivières et fleuves ou des sources. Pour resoudre ce problème, une solution vient de la Tanzanie.

L’ingénieur Askwar Hilonga a mis au point un filtre à eau capable d’absorber presque 100% des particules contenues dans nos eaux (cuivre, fluorure, bactéries, virus et pesticides, etc.). Ce filtre qui nettoie les eaux contaminées est monté sous le modèle de filtre à sable amélioré avec des nanotechnologies. Et chaque équipement est vendu à 130 dollars, un tarif dont l’inventeur a promis revoir à la baisse après avoir remporté 38.500 dollars du prix de l’innovation africaine de l’Académie royale britannique de l’ingénierie.

Au Kenia, Joel Mwale avait déjà monté un business de filtration d’eau dont il vendit 60% des actions en 2012.  Alors, à quoi ressemble l’eau consommée dans votre pays? Que vous inspire le business de purification d’eau?

2 – Détecteur d’incendies

Un détecteur d’incendies adapté aux logements rudimentaires est l’invention de David Gluckman en Afrique du Sud. Il s’agit  d’un dispositif standard de détection d’incendies doublé d’un service d’alerte utilisant la technologie de transmission par radiofréquence (RF). En cas d’incendie, le dispositif déclenche une alarme pour alerter la famille. En l’espace de 20 secondes, le dispositif transmet un signal qui déclenche des détecteurs de chaleur dans un rayon de 60 mètres afin de susciter une réaction de toute la communauté face à l’incendie.

Ce dispositif empêche les incendies de ravager des communautés à forte densité de population et renforce les efforts de mobilisation déployés par les communautés. Alors, quelle est le pourcentage d’incendies dans votre communauté? Comment les gérez-vous? Que vous inspire cette idée?

3 – Des huiles de cuisine Usées au Carburant

Inspiré par des unités de production de biocarburant brésilienne, Mutoba Ngoma a monté une unité similaire en Zambie: Tapera Industries. Il s’agit d’une usine montée avec les moyends de bord par Mutoba lui-même et équipée essentiellement de fus métalliques utilisés par les compagnies pétrolières. L’usine achète des huiles usées auprès des particliers, restaurants hôtels et autres industries dans les villes de la Zambie. Elle les nettoie et les distile sous effet de chaleur pour en recueillir du carburant, notemment de l’essence, qu’elle teste ensuite avant de le mettre sur le marché.

L’usine recolte environ 15.000 dollars en revenu mensuel pour environ 3.000 litres de carburant. Mutoba entend croitre cette capacité limitée à ce plafond par la quantité des huiles usées recoltées par mois. L’expérience de l’essence réussie, Tapera Industries expérimente en ce moment un nouvel équipement destiné à produire du Kérozène. Alors, Comment pouvez-vous mettre vos compétences en distilation et raffinage à votre service et créer une entreprise de production de carburant? Surtout que nous ne savons généralement que faire des huiles de cuisine déjà usitées.

4 – Farmking Mobile Multi-crop Processor

Cette innovation utilise les forces centrifuges pour la transformation du manioc, de la patate douce, du soja, des noix de karité, des grains et des céréales. Elle permet de séparer les tubercules des liquides, des particules et des impuretés ou des éléments toxiques. L’extracteur est conçu pour remplacer la technologie actuelle de fermentation brute et de pressage dont le rendement et la rentabilité sont limités, qui présente un processus extrêmement lent et qui génère un important gaspillage. Grâce à cet extracteur, ce processus, dont la durée est généralement de 3 à 4 jours, s’effectue en 5 minutes tout en offrant un produit de meilleure qualité.

Des idées d’affaires innovantes pour l’Afrique dans les TIC / Santé

Les TIC continuent de créer des solutions extraordinaires aux problèmes quotidiens des africains. Plusieurs idées d’affaires innovantes pour l’Afrique ont été enregistrées au cours de l’année 2015:

1 – L’application Matibabu

Il s’agit d’une app mise au point par quatre étudiants ougandais pour le dépistage du paludisme. Les co-fondateurs sont partis sur un principe très connu dans les milieux médicaux: les globules rouges infectés ont une structure physique, chimique et biomédicale différente par rapport à un globule rouge normal. Alors, ils ont utilisé la technologie de diffusion de lumière pour déterminer les modes de dispersion des cellules normales et des cellules infectées. A travers la différence des modèles, l’application est capable de diagnostiquer le paludisme sans une prise de sang, par émission infrarouge.

2 – Giftedmom

Identifiée en fin 2014 aprè avoir remporté le Prix Anzisha Prize, cette application est devenue bien plus populaire en 2015. Il s’agit d’une plateforme camerounaise destinée à aider les mères et les femmes enceintes à accéder aux conseils médicaux dans les communautés rurales. Téléchargée plus de 500 fois, et au service de près de 1300 femmes, cette application mobile a conduit à une augmentation de 20% du taux de consultations prénatales pour les femmes enceintes dans 15 communautés rurales, tout en rabaissant le taux de mortalité infantile et des femmes en ceinte a plus de 50%. GiftedMom est un espoir de survie pour l’Afrique.

3 – Sense Ebola Follow up

Sense Ebola Follow up a été mise sur pieds par l’ONG Ehealth Africa pour reduire la propagation du virus d’ebola. L’application avait déjà fait des preuves en 2014, au Nigéria. Elle a été un instrument hyper efficace pour les cas Sierra Léonne, Libéria et Guinée. Elle suit en temps réel l’évolution du virus à partir des données géolocalisées, crée des modèles d’analyse et comptabilise le nombre de personnes potentiellement contaminées afin que les autorités puissent prendre les mesures nécessaires pour protéger les populations. En 2 heures, l’application collecte toutes ces donées (ce qui aurait coûté 72 heures) et les transmet aux autorités compétentes.

4 – WinSenga

Cette application est un outil de diagnostic prénatal par téléphone. Elle enregistre les sons des battements cardiaques du fœtus et fournit un diagnostic qui est envoyé par sms à la mère. En termes clairs,  WinSenga permet de réaliser une échographie avec un smartphone. Il permet au personel médical / sages-femmes de suivre plus précisément la santé de l’enfant à naître pendant la grossesse et au moment de l’accouchement. Les données peuvent être envoyées et conservées dans le cloud storage. Alors, quels problèmes sanitaires sont fréquents dans votre pays? Peut-on trouver des solutions TIC à ces problèmes? Ces idées d’affaires innovantes pour l’Afrique dans les TIC et la santé vous inspirent-elles?

Des idées d’affaires innovantes pour l’Afrique dans l’énergie solaire

La révolution énergétique a donné naissance à de nombreuses idées d’affaires innovantes pour l’afrique dans ce domaine. Excluant les projets gouvernementaux comme Noor au Maroc, voici quelques unes des idées les plus marquantes en 2015:

1 – Akon Lighting Africa

Des projets énergétiques des particuliers, Akon Lighting Africa a été l’un des plus prometteurs. Lancé en Février 2014, le projet a plus porté des fruits en 2015. Le projet vise à fournir une réponse concrète au problème énergétique de l’Afrique. Le projet fait usage du soleil, notre don naturel, pour électrifier les zones rurales du continent. Au cours de l’année qui s’achève, une large gamme de solutions solaires de qualité, y compris les lampes de rue, domestiques et des kits individuels, ont été installés dans 14 pays africains. En conséquence, de nombreux ménages, villages, maisons communautaires, écoles et centres de santé situés dans les zones rurales ont été connectés à l’électricité pour la première fois.

2 – Upowa

A l’instar de M-Kopa au Kenya et Station Energy en Côte d’Ivoire, qui se sont dévéloppés quelques années plus tôt dans le domaine de la vente d’énergie solaire, il a été fondé Upowa au Cameroun et Village energy en Ouganda.  Les deux compagnies vendent de l’énergie solaire dans les milieux ruraux principalement au Cameroun pour la première et en Ouganda pour la seconde. Elles installent des systèmes solaires prépayés et forment les consommateurs à l’entretien de leurs équipements. Elles acquièrent une grande partie de leurs équipements en Europe et les revendent à la base. Toutes ces entreprises fonctionnent selon le même et simple modèle; un modèle facilement réplicable et n’exigeant pas une super longue formation dans le domaine. Et vous alors, vous inspire-t-elle? La pensez-vous réplicable dans votre pays?

3 – Repurpose schoolbag

Les repurpose schoolbags sont des sacs scolaires fabriqués à base des sachets recyclés intègrés avec une technologie solaire qui emmagasine l’énergie la journée et produit la lumière en soirée pour permettre aux étudiants en zones rurales sud africaines d’étudier. Repurpose schoolbag a été primé deuxième prix d’Anzisha Prize 2014, mais c’est en 2015 que l’entreprise a connu son épanuoissement. La technologie est hyper simple et je sais que vous serez hyper inspirés par ce concept.

4 – Les lampes Lagazel

A la différence de la plupart des entreprises d’énergie solaire qu’on a l’habitude de voir en Afrique, qui généralement achètent leurs équipements en Europe, Lagazel produit des systèmes d’électrification solaires sur place en Afrique. La société Lagazel est installée au Burkina Faso.  Les produits phares de cette compagnie sont une gamme de lampes solaires prisées sur le marché local pour leurs coûts qui varient de 6500 à 19500 FCFA. Exposées au soleil la journée, ces lampes sont capables d’éclairer les pièces d’une maison toute la nuit.

Des idées d’affaires innovantes pour l’Afrique dans l’environnement / écologie

Pendant que les gouvernements du monde entier font de la politique pour la protection de l’environnement, de nombreux entrepreneurs mènent des actions  bien plus concrètes et dévéloppent des idées d’affaires innovantes pour l’Afrique:

1 – GreenChar

Greenchar propose du charbon écologique et propre aux ménages kenyans, en fournissant des charbons durables, à haute énergie et sans fumée, ainsi que des fourneaux propres. Ces charbons sont fabriqués à partir de déchets agricoles revitalisées. Spécialement optimisé pour l’utilisation des charbons sous forme de briquettes, ces fourneaux conservent la chaleur et réduisent les émissions de fumée et la consommation énergétique. En transformant les méthodes de cuisson, GreenChar compte réduire les effets dévastateurs de la déforestation et de mettre un sourire sur le visage des femmes et des enfants.

GreeChar a été identifiée en fin 2014 en remportant un prix spécial à Anzisha Prize. La société a ensuite gagné plusieurs autres prix dont celui de 80.000 dollars de Echoing Green. L’idée de charbon écologique se répand petit à petit sur toute l’etendue du continent. Et en dehors de GreenChar, l’an 2015 a également connu le succès de Kemit Ecology au Cameroun. Cette idée vous inspire-t-elle? Elle le devrait et tout le monde peut l’exploiter, même avec des moyens hyper réduits.

2 – Eco-Shoes

Après SoleRebels, une autre société africaine monte au créneau de l’industrie des chaussures à base des déchets: Eco-Shoes. La société  utilise les pneus et des tissus usés pour confectionner des chaussures de qualité exceptionnelle. Eco-Shoes récupère des millions de pneus et autres déchets de tissus créant une nuisance à l’environnement pour en fabriquer des chaussures confortables et à la mode. L’entreprise a remporté le troisième prix d’Anzisha Prize 2015.

3 – Habona

Habona est une entreprise rwandaise qui propose des produits (y compris les briquettes de biomasse, le biogaz et des engrais organiques) fabriqués à partir de déchets. L’entreprise a été créée dans l’objectif de reduire la vitesse de déforestation au Rwanda (80% de ménages utilisent le bois de chauffe au Rwanda), voire l’arrêter. L’équipe de Habona recueille les cosses de riz des agriculteurs, ainsi que d’autres déchets biodégradables des ménages, et des usines ainsi que les décharges  qu’elle transforme en engrais organiques et en énergies renouvelables. Alors, comment lutte-t-on contre la déforestation dans votre pays? Pensez-vous être à mésure d’y reppliquer cette idée innovante?

4 –  E-Lab

E-lab est une entreprise kenyanne qui vise à éradiquer les déchets électroniques en les transformant en œuvre d’art et en produits merveilleusement conçus, tels que des horloges murales, les meubles et les bijoux. Ce pays génère 5.000 tonnes de déchets électroniques dont la plus grande partie finit dans les décharges publiques. Parallèlement à mettre en valeur les déchets, la société a lancé sa campagne Green City, qui espère créer la sensibilisation autour de la nécessité pour l’élimination responsable des produits électroniques et électroménagers. Alors, êtes-vous inspirés? Comment gère-t-on les déchets éléctroniques dans votre pays?

Je clôture par là cette liste pour cet article. Un deuxième article en vue la complètera. Je vous prie de partager en deux clics seulement cet article, en cliquant sur l’un des boutons des réseaux sociaux ci-dessous.