Top 10 des levées de fonds par les start-ups africaines en 2015

Top 10 des levées de fonds par les start-ups africaines en 2015

Comme promis, cet article est la suite aux entreprises ayant marqué 2015 en Afrique. Si dans la premières partie, je mettais l’accent sur l’aspect innovateur, il s’agit ici de voir comment de jeunes entrepreneurs ont réussi à obtenir d’importants financements pour développer leurs toutes jeunes entreprises. Il s’agit ici, de démontrer que, peu importe leurs tailles ou leur durée de vie, les entreprises africaines ont une forte potentialité d’attirer des capitaux de l’étranger, si les choses sont bien faites. Et pour bien faire les choses, il est important de comprendre comment les prédécesseurs ont fait.

C’est pourquoi, j’exhorte chacun de mener sa propre enquête sur ces entreprises, afin d’étudier leurs astuces. Que et Comment font-elles pour attirer des investissements, même de l’étranger? Je conseille aussi la lecture de cet article que j’ai rédigé l’an dernier et dans lequel je partage quelques astuces à propos de comment obtenir un financement des institutions financières internationales. Voici notre Top 10 des levées de fonds par les start-ups africaines en 2015.

Top 10 des levées de fonds par les startups africaines en 2015

Les entreprises dans cet article ne sont pas les seuls à avoir obtenu un financement au cours de l’année écoulée. Il s’agit juste du Top 10 des levées de fonds par les start-ups africaines en 2015.

Off Grid Electric, 77 millions dollars

Off Grid Electric est une entreprise installée en Tanzanie et spécialisée dans l’énergie solaire. L’entreprise qui a été créée en 2011 vend des systèmes et équipements solaires made in USA selon le modèle “Pay as you Go”, paiement en mensualités. L’entreprise, très populaire en Tanzanie, entend Étendre son marché vers le Rwanda et donner accès à la lumière à plus d’1 million d’individus avant 2017.

Après une collecte de 7 millions de dollars en Février 2015, elle a réussi, en Octobr, une collecte de 25 millions e dollars de la part de DBL Partners, Western Technology Investment et SolarCity. Ces fonds serviront justement à l’extension du marché de Off Grid Electric vers le Rwanda. Ensuite, il y a eu une levée de fonds à la hauteur de 45 millions de dollars de la part de The Packard Foundation, Ceniarth, Calvert Foundation et le U.S. Agency for International Development’s Development Innovation Ventures program. Ceci élève le financement à 77 millions en 2015.

VMK (Elikia)

VMK est une manufacture de téléphones cellulaires et des tablettes (sous le nom Elikia) basée à Brazzaville. L’entreprise a vu le jour en 2011 avec la conception d’une tablette tactile aux réalités africaines. Initialement conçus au Congo et produits en Chine, les téléphones et tablettes Elikia sont désormais fabriqués au Congo-Brazzaville grâce à un financement dénommé “aide à la production industrielle” du gouvernement congolais.

La même subvention a également permis la distribution des produits Elikia  à Abidjan et à Kinshinsa. VMK, qui est engagée dans une nouvelle collecte des fonds, entend, dans un avenir proche conquérir le Nigeria, le Senegal, le Cameroun et d’autres pays du continent. La valeur totale du financement n’a malheureusement pas été rendue publique.

M-Kopa, 31 millions 450 mille Dollars

M-Kopa solar est une startup opérant en Afrique de l’Est dans le secteur de l’électricité solaire. L’entreprise a été fondée en Octobre 2012. Initialement lancé au Kenya, le service s’est vite répandu sur toute l’étendue de l’Afrique orientale. Aujourd’hui à la conquête des autres parties du continen, M-Kopa a déjà connecté 280.000 maisons à l’électricité solaire et s’atèle à connecter 500 maisons au solaire chaque jour.  Au cours de l’an 2015, la startup a réussi à organiser deux levées de fonds et reçu: 12 millions 450.000 dollars de la part de LGT Venture Philanthropy, puis 19 millions de la part d’une société anglaise, Generation Investment Management.

Paga, 13 millions dollars

Paga est une entreprise nigériane spécialisée dans les services de paiement électronique. Il s’agit d’un programme qui permet aux usagers de réaliser des opérations financières en ligne, à partir de leurs téléphones mobiles. L’application travaille en collaboration avec plusieurs maisons de téléphonie mobile, des banques et autres institutions financières. Elle a été créée en 2009. La compagnie a annoncé en octobre dernier avoir réussi à collecter un total de 13 millions dollars de la part des firmes internationales suivantes: Adlevo Capital, Omidyar Network, Goodwell West Africa, Acumen Fund, et Capricorn Investment Group.

Andela, 10 millions dollars

Andela est une plateforme d’emploi en ligne, spécialisée dans le recrutement de personnel. Sa  mission est de transformer le paysage mondial de la technologie en connectant les employeurs avec les meilleurs talents inexploités à travers  le monde entier. Andela forme aussi des individus dans le domaine de la programmation. En Juin 2015, l’entreprise recevait un financement de Spark Capital à hauteur de 10 millions de dollars. Des fonds destinés à l’expansion de la compagnie vers plusiers destinations africaines.

BitX, 4 millions dollars

BitX est, comme Paga, une entreprise spécialisée dans les services de paiement électronique. La compagnie a réalisé deux grandes levées de fonds au cours de l’année écoulée dont 4 millions de dollars de la part de Naspers. La deuxième levée de fonds dont le montant n’a pas encore été rendu publique a été effectuée grace à Venturra Capital.

TravelBeta, 2 millions dollars

 

Six semaines après son lancement, TravelBeta, une agence de Voyage se garantit de 2 millions dollars  en financement de démarrage. Selon Onyeka Akumah, co-fondateur de la société, “Nous avons levé un fonds d’amorçage de 2.000.000 $ grâce à un groupe d’investisseurs nigérians dirigés par Altheus Limited, qui croient que nous pouvons dominer l’industrie nigériane du voyage dans les 3 prochaines années en fonction de notre modèle d’affaires unique, la capacité de l’équipe dirigeante de cette entreprise et le potentiel de la taille du marché au Nigeria. Nous sommes également en pourparlers avec de nombreux investisseurs intéressés à l’extérieur du pays qui commencent à prendre  au sérieux les chiffres au sujet du tourisme nigérian.”

Hotels.ng, 1 millions 200 milles dollars

Hotels.ng, est une entreprise specialisée dans la réservation des hôtels au Nigéria. La pièce maîtresse de cette entreprise est un site internet conçu par son fondateur et doté d’un logiciel de gestion des réservations. Mark Essien a annoncé en mai 2015 qu’il avait obtenu un investissement de 1,2 millions dollars de la part de EchoVC Pan-Africa, un fonds pour les technologies en phase d’amorçage, et Omidyar Network. Selon Mark, «Notre mission était de “commencer local” comme un tremplin pour l’expansion internationale et cela a abouti à un chiffre très encourageant de trafic et de conversion jusqu’à présent. Ce nouvel investissement nous donne la confiance et la fondation sur laquelle construire notre vision pour le marché de l’e-tourisme du Nigeria”.

Slim Trader, 1 millions dollars

 

SlimTrader vise à aider les entreprises à vendre leurs produits et services grâce à une présence numérique multi-canal. Cela se fait à travers MoBiashara: une plateforme de Ecommerce et Mcommerce pour les petites et moyennes entreprises. La société a reçu un investissement de 1 million dollars de la part de Interswitch en Octobre 2015. Avec les fonds provenant de  Interswitch, SlimTrader souhaite monter en puissance des opérations dans le secteur de l’hôtellerie et d’aider plus d’hôtels à élargir leur portée sur le marché.

SimplePay, 1 millions dollars

SimplePay est une autre technologie de paiement en ligne. L’entreprise a reçu 1 millions dollars  de la Banque de l’Industrie, du Nigeria. Simeon Ononobi, le fondateur de la société, a déclaré que le nouveau financement les aidera à introduire leur nouvelle technologie innovante par l’embauche de plus d’ingénieurs, ainsi que poursuivre agressivement des partenariats plus stratégiques avec des leaders de l’industrie.

Mot de la fin

Vous voudrez donc peut-être faire des recherches sur certaines des start-ups présentés dans ce top 10 des levées de fonds par les start-ups africaines en 2015 et d’étudier leurs concepts commerciaux afin de mieux comprendre des aspects qui font leur particularité, pourquoi sont-elles  si précieuses sur le marché, et où opèrent-elles . Le constat est aue les start-ups présentées ici evoluent dans les secteurs d’activités: énergie solaire, commerce électronique, argent (finance et de la technologie de transaction) et tourisme.

Alors, peut-être qu’il ya un regain d’intérêt des investisseurs à l’étranger dans ces industries en Afrique. En fait, si on regarde un peu plus près les modèles d’affaires dans les trois derniers secteurs sont en grande partie liés aux TIC (technologies de l’information et des communications).

Nous pouvons certainement voir deux aspects de la valeur pour les investisseurs en Afrique:

  • une croissance plus rapide et un risque réduit,
  • un concept d’entreprise qui a marché avant  d’attirer l’investissement.
J’espère que l’article vous sera utile d’une certaine manière. Si vous avez aimé, je vous prie de partager avec vos amis à travers les réseaux sociaux en cliquant l’un des boutons ci-dessous.

Avez-vous aimé cet article?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur WhatsApp

Laissez un commentaire

Articles récents

error: Content is protected !!
Retour haut de page