Surcyclage, Technique 1/10: Produire des objets de valeur par fusion artisanale de sachets plastiques surcyclés

Capture d'écran d'un site web vendant des produits faits à base de sachets plastiques fusionnés-min

Grâce à leur durabilité, leurs coûts bas et leur caractère léger et malléable, les plastiques font partie des matériaux préférés de l’homme. C’est ainsi qu’environ 100 millions de tonnes de plastiques à l’état vierge sont produites chaque année. Seul hic, les plastiques ne sont pas complètement biodégradables et constituent une menace pour nos écosystèmes. Par conséquent, la réutilisation, la récupération et le recyclage des plastiques sont extrêmement importants.

Malheureusement, Juste une infime partie des déchets plastiques sont recyclés. La plupart des déchets plastiques jonchent les rues, bloquent les égouts, sont brûlés, sont enterrés ou se retrouvent au fond des océans. Les pays du tiers-monde sont principalement le réservoir des déchets plastiques, à cause d’un manque de gestion de déchets efficace dans la plupart de ces pays.

Le plastique est devenu une menace planétaire et à l’humanité.

Nous sommes tous appelés à agir, chacun à sa manière: par réduction d’usage d’objets plastiques, ou par engagement dans le recyclage des déchets plastiques.

Je sais que lorsqu’on évoque “recyclage”, la plupart des gens pensent à d’énormes investissements. C’est parce qu’on pense tout de suite à des processus exigeant des équipements de pointe coûteux. Il est vrai que monter une usine conventionnelle de recyclage de plastiques peut coûter jusque dans les 80 à 100 mille dollars. Cependant, l’entrée dans cette industrie n’est toujours pas aussi exigeante en capital. Se spécialiser dans une étape du processus de recyclage, par exemple, peut réduire considérablement les coûts de démarrage.

Par ailleurs, beaucoup de techniques moins coûteuses innovantes de surcyclage consistant en la remise en valeur des déchets plastiques font gagner de l’argent à des entrepreneurs ordinaires à travers le monde.

Presque chaque jour, je croise de magnifiques objets fabriqués artisanalement à base des déchets plastiques. En fait, votre imagination est votre seule limite dans le surcyclage, c’est-à-dire la révalorisation par transformation artisanale des déchets déchets plastiques. Une imagination fertile vous permet d’imaginer, non seulement les types d’objets à créer, mais aussi de nouvelles options de revalorisation et des techniques d’exécution bien plus faciles.

Dans cet article, je partage une des techniques de surcyclage (à paraître dans mon tout prochain manuel: 1000 et une façons de gagner de l’argent dans le surcyclage de plastiques). Cette technique permet de fabriquer des dizaines d’objets presque luxueux avec des sachets plastiques trainant dans votre poubelle du quartier; juste avec un fer à repasser, et une machine à coudre.

En effet, avec un fer à repasser et du papier de pâtisserie, vous pouvez fusionner plusieurs sachets plastiques et obtenir une feuille de plastique épaisse et malléable qui peut ensuite être transformée en des dizaines d’objets: sac de voyage, sac pour ordinateur portable, sac à mains, sac fourre-tout, porte-monnaie, cartable, sac à repas, chaussures, imperméable, nappe de table, rideau, housse, porte-manteau, porte bébé, sac de maternité, sac pour bébé, porte objets (pour dossier de véhicule), set de table, porte objets bébé, porte objets de cuisine, tableau de peinture, coffre, objets de décoration, porte équipement électronique, fleurs, papier peint… Votre imagination est votre seule limite.

Succes story

Une des questions pouvant brûler votre cerveau en ce moment pourrait être celle de savoir si vous pouvez réellement gagner de l’argent en fusionnant les sachets plastiques ramassés à la poubelle, juste avec un fer à repasser et une machine à coudre. Et je pense qu’outillé de bonnes stratégies d’entreprise et un modèle économique solide vous pouvez rejoindre des entrepreneurs dans cet artère de recyclage devenus célèbres, à l’instar de Thato Kgatlhanye.

Si vous suivez l’actualité de l’entrepreneuriat et du recyclage de plastique en Afrique, vous avez sans doute entendu parler de cette jeune femme sud-africaine, fondatrice de Rethaka.

Il s’agit d’une entreprise qui recycle les sachets plastiques, exactement suivant la technique décrite ci-dessous. Elle produit des cartables scolaires équipés de panneaux solaires qui emmagasinent de l’énergie la journée, et qui est utilisée le soir pour éclairer l’espace de travail de l’étudiant. Le « repurposed bag » de Rethaka qui offre une seconde fonctionnalité importante relative à la sécurité des élèves (bandes florescentes sur le sac) est un grand succès en Afrique du sud et est entrain de pénétrer  au Niger et au Nigeria suivant la vision de Tato de marquer la présence de ce produit partout en Afrique. Le modèle économique de Rethaka est de traiter avec les grandes sociétés commerciales qui achètent ces sacs pour les offrir en dons aux enfants dans leur circonscription.

Cette brillante idée a valu à Tato des reconnaissances de partout dans le monde, y compris des grands de ce monde, comme Bill Gates, ainsi que des apparitions dans de nombreux magasines de renom. Elle a également gagné de nombreux prix.

Si cette histoire vous inspire à créer quelque chose qui fasse la différence, la suite de cet article vous renseigne sur les techniques de base de fusion de sachets plastiques pour en créer des objets de valeur.

Qualités et compétences requises

Pour réaliser ce projet, vous et ou vos partenaires devez faire preuve d’imagination, de créativité et avoir un sens du design et des compétences en couture. Si vous manquez des compétences en design et en couture, faites-vous associé des personnes possédant ces compétences. Ou bien, apprenez-les. Ces activités sont faciles à assimiler.

Procédure: Comment fabriquer des objets avec des sachets plastique fusionnés?

La fabrication des objets à base de sachets plastiques fusionnés se fait en deux phases contenant chacune plusieurs étapes: la fusion de plastiques et la création de l’objet.

Phase 1: Fusionner les sachets plastiques

Les termes « fusion/fusionner » exprimer dans cette section réfèrent à la mise ensemble ou l’unification de deux corps identiques sans les fondre. Il ne s’agit ici donc pas de liquéfier les sachets, mais de modifier légèrement leurs molécules, sous l’effet de la chaleur et à une température inférieure au point de fonte. Par conséquent, les molécules modifiées des sachets mis en jeu se soudent de sorte que refroidis, les deux sachets ne forment plus qu’une feuille de plastique plus épaisse.

Vous avez besoin des outils/matériaux suivants pour effectuer une fusion:

  • Fer à repasser
  • Papier sulfurisé, autrement papier parchemin ou papier ingraissable (papier de pâtisserie). Dans le cadre de ce manuel, j’utiliserai le terme « papier sulfurisé ».
  • Tissu de texture (facultatif)
  • Paire de ciseaux et/ou couteau à lame rotative (couteau ou cutter rotatif)
  • Plaques à pâtisserie en métal (facultatif)
  • Machine de pression à chaud (facultatif)
  • Feuille de plexiglass (facultatif)
  • Pressoir: ce pourrait être un outil fait-maison, à l’aide d’une petite feuille de contre-plaqué surélevé de deux manches qui vous serviront d’appuyer sur les feuilles de plastique.

Le processus de fusion contient les trois étapes suivantes:

Etape 1 : Collecte et nettoyage des sachets plastique

Rassemblez autant de sachets nécessaires pour votre projet. Je ne saurai dire combien de sachets vous avez besoin, parce que les projets varient selon la taille de l’objet à produire. Vous pouvez, cependant, évaluer votre besoin en fonction des épaisseurs de feuille de plastique (sachets fusionnés) nécessaire pour votre type de projet. Trouvez ci-dessous quelques directives sur l’usage des feuilles de plastiques obtenues après fusion de plusieurs sachets de type 2 (HDPE) uniquement. Certains sachets sont plus épais à l’état pur. Vous pourriez donc en nécessiter moins de couches pour obtenir l’épaisseur du tissu appropriée à votre projet. D’autres sachets sont moins épais que les HDPE, et vous pourriez en nécessiter plus pour faire des feuilles appropriées pour votre projet. Voici donc les directives concernant les sachets de type HDPE:

  • Un tissu de 4 couches de sachets peut être utilisée pour fabriquer, entre autres des objets comme les imperméables, papiers peints et sacs légers.
  • Un tissu de 8 couches de sachets peut être utilisée pour fabriquer des imperméables ou des sacs plus épais.
  • Un tissu de 12 couches de sachets, vous pouvez fabriquer des sacs à dos et des sacs pour ordinateur portable.
  • 24 couches vous donneront de fines feuilles de plastique dur que vous pourrez utiliser pour fabriquer des maquettes.
  • 64 couches vous donneront un plastique dur d’environ 2,5 mm que vous pourrez utiliser pour fabriquer des conteneurs et des pièces rigides.

Une fois que vous avez suffisamment de sachets nécessaires pour votre projet, nettoyez et désinfectez-les, d’abord pour vous prévenir de toute contamination qui pourrait vous causer une infection. Surtout si vos sachets sont collectés des poubelles publiques et des établissements commerciaux. Mais aussi, parce que la fusion des sachets contaminés (sales) ne réussit souvent pas. Utilisez du savon et un désinfectant d’usage courant pour nettoyer vos sachets.

Ensuite, séchez complètement vos sachets, si non votre fusion sera un échec. Pour ce faire, j’ai vu des gens battre tout un lot de sachets mouillés contre une surface rigide. Je ne sais pas si de cette façon vous pouvez être sûr de les sécher. D’autres sèchent leurs sachets au soleil. La technique la plus sûre que je connais est de passer un torchon ou une serviette sur chaque sachet. Je reconnais que cela peut prendre beaucoup de temps, si vous avez des centaines de sachets à sécher. Mais comme je l’annonçais plus haut, les techniques dans ce manuel sont des techniques de base. A force d’expérience, vous découvrirez certainement des techniques plus pratiques.

NB: De préférence, utilisez les sachets de même type (2 ou 4) pour le même projet. La fusion des sachets de différents types peut s’avérer extrêmement difficile, parce que certains seront plus légers que d’autres, avec des points de fusion différents. Cependant, la pratique vous permettra de découvrir des techniques faciles de fusion de sachets de différents types. D’autre part, en dépit de leur type, certains sachets sont beaucoup plus épais que d’autres. Lorsque vous utilisez ces genres de sachets pour vos projets, vous pourriez en nécessiter beaucoup moins que lorsque vous utilisez des sachets plus légers.

Etape 2: Découpez les sachets

Les sachets nettoyés et séchés peuvent maintenant être découpés pour obtenir un film de plastique. Commencez par couper le bord inférieur juste au-dessus de la couture.

Ensuite, découpez les poignées, juste en dessous du bord supérieur.

Enfin, découpez une fente sur le côté du sachet.

Le résultat est un film ou une feuille de plastique

Maintenant, découpez le film de plastique en fonction de la taille des papiers sulfurisés en votre possession.

Il vous sera difficile de travailler sur plusieurs sachets à la fois, si vous utilisez une paire de ciseaux pour vos découpages. Dans ce cas, vous devrez répéter l’opération pour chaque sachet. Cependant, vous pouvez accélérer votre opération en utilisant un couteau à lame rotative, encore appelé couteau rotatif ou cutter rotatif, et une règle. Vous placez simplement un lot de 10 à 30 sachets sur une surface plate, comme une table. Ensuite, placez votre règle où vous voulez découper, suivant les directives ci-dessus. Enfin, découpez le lot de sachets avec le couteau rotatif en l’appliquant fermement, et en suivant la règle.

Mettez en tête que le couteau rotatif va éventuellement laisser les marques sur la surface de découpage (la table). Par conséquent, je recommande l’usage d’un outil comme une feuille de plexiglass ou tout autre matériel pour protéger votre table.

Etape 3: Fusionner les films de plastiques

  1. Commencez par préchauffer chaque film de plastique en plaçant du papier sulfurisé sur votre surface de travail.
  2. Ensuite, placez dessus le film plastique à préchauffer, puis un autre papier sulfurisé dessus.
  3. Maintenant, avec un fer à repasser réglé à sa température moyenne, repassez votre film légèrement et en un seul passage par endroit.
  4. Pour finir, pressez le tout, en appuyant un pressoir dessus pour 5 à 10 secondes. Cela évitera à votre film de plastique de se rétrécir.
  5. Enlevez le pressoir, le papier sulfurisé du dessus et le film en plastique que vous rangez et remplacez par un nouveau qui va passer par la même opération.
  6. Répétez ces étapes pour chaque film.

Avec tous les films préchauffés, il est temps de passer à la fusion en tant que telle. Il s’agit simplement de répéter toute la procédure ci-dessus; mais au lieu d’un seul film de plastique, vous en mettez deux comme suit:

  1. Placez du papier sulfurisé sur votre surface de travail.
  2. Placez dessus deux films plastiques l’un sur l’autre. Alignez-les le mieux que vous pouvez. Ensuite, placez un autre papier sulfurisé dessus.
  3. Repassez en appuyant fermement sur le fer et en le glissant lentement du centre vers le bord jusqu’au repassage complet. Vous venez de créer une feuille en plastique à 2 couches.
  4. Pour finir, pressez le tout, en appuyant un pressoir dessus pendant 5 à 10 secondes. Cela évitera à votre feuille de plastique de se rétrécir.
  5. Laisser refroidir un moment, puis soulevez le papier sulfurisé du dessus pour vérifier si les films de plastique sont bien soudés. S’ils sont encore séparables, il se pourrait que la température de votre fer a été trop basse, ou que vous n’avez pas suffisamment repassé ou appliqué le fer. Augmentez donc un peu la température et repassez de nouveau, fermement et lentement.

En revanche, si vous voyez de petites bulles se former ou que la feuille commence à rétrécir, c’est que votre fer à repasser est trop chaud et vous devriez en baisser un peu la température.

Vous allez devoir vous exercer plusieurs fois pour vous fixer sur la température de fusion idéale pour la fusion de chaque type de sachets plastiques.

N’oubliez pas de passer le pressoir avant de passer à l’étape ci-dessous.

  • Retournez la feuille de plastique obtenue pour repasser l’autre côté. Continuez à repasser jusqu’à ce que la feuille donne l’impression de ne faire qu’une pièce.
  • Répétez cette procédure avec le reste des films en plastique pour fabriquer autant de feuilles à 2 couches que vous voulez.
  • Pour fusionner deux feuilles de deux couches, répétez simplement les étapes 1 à 5 avec deux feuilles de deux couches au lieu de deux films plastiques. Vous obtenez alors une feuille de 4 couches.
  • Deux feuilles de 4 couches peuvent être fusionnées en une feuille de 8 couches. Et deux feuilles de 8 couches donneront une feuille de 16 couches suivant la même procédure. Deux feuilles de 16 couches en donneront une de 32 et deux de 32 couches donneront une de 64 couches. Mais vous pouvez aussi fusionner deux feuilles d’épaisseurs différentes. Par exemple une feuille de 4 couches et une feuille de 2 couches, etc.

Au fur et à mesure que vous ajoutez des couches, plus difficile devient la fusion, d’où le besoin de régler votre fer à repasser à une température supérieure et d’exercer plus de pression en repassant. Vous pourriez nécessiter l’usage d’outils supplémentaires pour fusionner des feuilles plus épaisses. En l’occurrence, la fusion de deux couches de 8 couches et plus. Une machine de pression à chaud par exemple.

  1. Lorsque vous atteignez l’épaisseur désirée pour votre projet, vous pouvez y ajouter une certaine texture professionnelle à vos feuilles de plastique. Pour ce faire il est question d’appliquer un tissu de texture voulue sur les deux faces de la feuille. Placez un tissu sur une surface plane. Ensuite posez dessus la feuille ou tissu plastique. Enfin, placez un autre tissu au-dessus de la feuille de plastique. Repassez le tout en appliquant fermement le fer dessus. Ceci n’aide pas seulement à donner une certaine texture à la feuille ou tissu plastique, mais aussi à la solidifier encore plus. Si la surface par feuille obtenue est plus petite que la surface désirée, vous pouvez coller les extrémités de plusieurs feuilles ou tissus par la même technique de fusion décrite ci-dessus.
  2. Découpez les bords rugueux des tissus obtenus

Phase 2: Création de nouveaux objets

Dans cette phase, il est question de coudre les feuilles de plastiques selon le modèle dicté par votre design. La couture des feuilles de plastique ne diffère en rien de la couture ordinaire; les techniques et les outils sont les mêmes.

Ainsi, pour cette phase vous avez besoin des outils suivants:

  • Machine à coudre
  • Fil à coudre: vous pouvez utiliser du fil à base de toute sorte de matériau. Cependant, dans le souci de recyclage future, je recommande l’usage de fil à base de nylon ou de plastique.
  • Eguilles et épingles
  • Patron (modèle d’objet sur papier patron, carton ou même papier journal)
  • Craie ou crayon

La phase de création d’objets contient les deux étapes suivantes:

Etape 1: Préparation des pièces désirées

Les pièces des objets à produire sont confectionnées sur la base des patrons qui sont produits à base de design, ainsi que je l’explique plus haut dans ce manuel, dans la section « Le design, une étape capitale » de ce chapitre.

Donc, lorsque vous décidez de créer un objet, son design est la première chose à faire, c’est-à-dire, dessiner l’objet que vous voulez produire tout en précisant les spécifications: dimensions, couleur, types de tissus, types de couture, types de bordures, types de finition, etc. Le but du design est de produire un patron, c’est-à-dire un modèle pour chaque pièce, et aux dimensions réelles de l’objet à produire. Pour les patrons des objets à produire à base des feuilles de plastique (puisque tel est ce qui nous concerne dans cette section), n’oubliez pas d’ajouter au moins 2,5 cm supplémentaires aux dimensions voulues. Cette marge supplémentaire servira pour coudre les ourlets et /ou bordures des feuilles de plastique après leur découpage.

Ayez en tête que certain objets, comme les sacs à main, peuvent exiger une doublure de tissus: un tissu intérieur et un tissu extérieur. Dans ce cas, les feuilles de plastique constitueront le tissu extérieur alors qu’un tissu ordinaire (coton, lin, jersey, soie, dentelle, velours, lycra, crêpe) sera utilisé pour l’intérieur. Ainsi, si vous choisissez d’ajouter une doublure à votre projet, vous devez aussi en prévoir les pièces sur la base du patron. Par ailleurs, si vous allez utiliser du tissu neuf pour la doublure, veuillez le laver et le repasser avant son découpage, Parce que certains tissus se rétrécissent après leur premier lavage. En le lavant avant toute manipulation, vous éliminez ce risque à l’avenir.

Pour produire les pièces requises, épinglez le patron sur les feuilles de plastique, et à l’aide d’un marqueur ou d’une craie, dessinez les formes des pièces directement sur les feuilles de plastique en suivant les contours des patrons. Ensuite, à l’aide d’une paire de ciseaux, découpez les feuilles de plastique en suivant les marques du traçage des patrons sur les feuilles de plastique. Répétez l’opération pour les pièces de doublure si votre objet en exige.

Enfin, pour des finitions lisses, épinglez, puis à l’aide d’une machine à coudre, ourlez chaque panneau séparément, à environ 1,5 cm du bord. Cela aidera à renforcer encore plus la fusion des feuilles et offrir une finition professionnelle.

Les patrons vous serviront de guide pour tracer et découper les feuilles de plastique en pièces requises pour votre design. N’oubliez pas de les conserver pour des usages ultérieurs.

Etape 2: Couture – L’exemple d’un sac fourre-tout

La création des objets suivant la technique décrite dans cette idée d’affaires se fait en cousant les différentes pièces produites à l’étape précédente. La couture des feuilles ou tissus de plastique est assez facile avec une machine à coudre ordinaire, tant que le plastique n’est ni trop épais ni trop dur. Cependant, il est nécessaire de vous entraîner à coudre des tissus de plastique d’épaisseurs différentes pour vous y habituer et identifier les types d’éguilles et la longueur de point nécessaire pour chaque épaisseur de feuille plastique. Pour les feuilles plus épaisses, vous pourrez nécessiter des aiguilles à coudre plus robustes et/ou une machine à coudre pour textiles résistants.

Ainsi, des centaines d’objets peuvent être créés à base des sachets plastique fusionnés. Cependant, dans le cadre de cette section, je vais me focaliser sur la couture de sac fourre-tout simple et sans décorations, parce qu’il est un objet facile à coudre, même pour un débutant. En plus, c’est un objet populaire et usuel que chaque créateur devrait avoir dans sa collection. Je parle plus longuement des opportunités avec le sac fourre-tout un peu plus bas dans ce manuel. Vous pouvez vous référer au chapitre 5 pour en savoir plus.

Pour fabriquer un sac fourre-tout simple et moyen, vous avez essentiellement besoin de 4 pièces: deux pièces rectangulaires de 37 sur 42,5 cm pour former le corps du sac et deux longues pièces rectangulaires de 4 à 6 cm de large pour former les manches ou les poignées. Dans le cadre de cette section, je choisis de fabriquer un sac long (pas large), c’est-à-dire que je le porterai dans le sens de la longueur. Ce choix implique que les bords du sac seront cousus sur les côtés longs des pièces de corps du sac, alors que l’un des côtés larges servira de partie supérieure (le haut) et l’autre, de partie inférieure (le bas) du sac. Gardez en tête que la partie supérieure du sac est ouverte. Par conséquent, on ne coud que le côté inférieur.

Coudre les ourlets

La couture de sac fourre-tout commence par le choix de la face du tissu plastique qui sera à l’intérieur du sac. Ensuite préparer le corps du sac, avec d’abord la couture de grands ourlets (1,5 à 2 cm de large) sur les bords (de tissus) qui formeront la partie supérieure du sac. Faites également de petits ourlets sur les autres bords de tissus. La couture des ourlets, ainsi que toutes les autres coutures se font sur la face intérieure des pièces et au point droit.

Coudre le corps du sac

Pour coudre le corps du sac, placez les deux tissus dos à dos en plaçant les deux envers (les côtés prévus pour l’intérieur du sac) vers l’extérieur. Cousez les deux bords (couture latérale) et le bas (couture inférieure) du sac au point droit. Si vous n’avez pas d’expérience en couture, je recommande que vous traciez une ligne parallèle aux bords des pièces, et à environ un centimètre des bords en question. C’est sur ces lignes que vous coudrez les pièces pour former le sac. Après la couture de ces trois côtés, vous obtenez une sorte de poche. Vous devrez peut-être passer deux à trois coutures pour renforcer la résistance du sac.

Former une base carrée

Ensuite, il va falloir former une base carrée sur le bas du sac. L’opération consiste à former un triangle dans les deux coins du bas, l’un après l’autre, de rabattre le sommet du triangle sur la couture latérale et de faire une couture perpendiculaire aux coutures déjà existantes, à quelques centimètres du sommet du triangle. En voici la procédure:

  • Avec l’une des coutures latérales du sac face à vous, introduisez une de vos mains dans le corps du sac que vous avez formé, jusqu’au fond et à l’angle formé par la couture du bord face à vous et la couture du fond, et de sorte à créer une sorte de sommet.
  • Avec l’autre main, maintenez le sommet formé, pendant que vous sortez la première main du corps du sac, et tout en maintenant la couture latérale face à vous.
  • Assurez-vous que la couture face à vous et la couture de fond en dessous s’alignent. Vous pouvez utiliser une ou deux épingles pour les maintenir aligner. Il est très important d’aligner ces deux coutures; c’est ce qui donnera une belle apparence professionnelles aux coutures de la base de votre sac.
  • Si vous avez correctement suivi les consignes, vous devriez avoir un triangle en face de vous. Maintenant, il est question de rabattre le sommet du triangle sur la couture latérale. Pour ce faire, tracez, à l’aide d’un marqueur ou d’une craie, une ligne perpendiculaire à la couture latérale, à quelques centimètres (2 à 6 selon votre désir) du sommet du triangle. La profondeur de la ligne verticale par rapport au sommet du triangle dictera la largeur de la base du sac. Plus petite, la distance entre le sommet et la ligne, moins large sera la base; et plus grande cette distance, plus large sera la base du sac.
  • Maintenant, faites une couture au point droit sur la ligne tracée précédemment. Vous devrez peut-être passer deux à trois coutures pour renforcer la résistance du sac.

Deux autres techniques peuvent être exploitées pour former ce type de base, et vous les apprendrez assurément une fois en activité.

Coudre les manches du sac

La couture des manches est l’ultime étape dans la couture de notre sac fourre-tout. Elle commence par celle des ourlets d’1/2 cm sur les côtés longs du tissu y prévu.  Ensuite, pliez chaque tissu en deux, dans le sens de la longueur, et le côté envers à l’intérieur. Maintenant, joignez les deux bords de chaque tissu en les cousant au niveau des ourlets. Ensuite, vous devez choisir l’emplacement des manches sur le corps du sac. Je pense que le meilleur emplacement est au 1/3 des deux bords latéraux du sac.

Placez donc une marque à 1/3 de chaque bord latéral et à 3-6 centimètres du bord supérieur du sac. Ces marques représentent les emplacements de chaque bout d’une manche. Cousez maintenant chaque manche de son côté du corps du sac.

Vous pourrez vouloir passer deux à trois coutures pour renforcer la résistance des manches. Par ailleurs, il existe plusieurs techniques de création et de placement des manches sur le corps de sac. Avec l’expérience, vous pourrez varier vos techniques.

Maintenant, le sac est prêt; vous pouvez l’utiliser.

La production des objets de luxe par fusion des sachets plastiques est une des techniques contenues dans un manuel à paraître en été 2020. Dans ce manuel, j’éveille les consciences sur les dangers du plastique, particulièrement dans les pays du tiers-monde qui traînent des milliers de tonnes d’ordures plastiques jamais traitées depuis des décennies; tout en partageant de nombreuses idées lucratives pour les entrepreneurs désirant intervenir dans ce secteur, avec des moyens limités. J’ai ouvert, sur le lien suivant, une liste d’attente pour les lecteurs interesses par ce sujet, afin de vous envoyer le manuel à sa publication: Revendiquer votre copie dès maintenant.

Avez-vous aimé cet article?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur WhatsApp

Laissez un commentaire

Articles récents

Tous droits reservés © Afripriz 2015-2019

error: Content is protected !!