Michelle Ntalami explique comment sa PME défie les multinationaux

En vedette dans Ces produits de soin leur génèrent de millions – Pourquoi pas vous, Michelle Ntalami est la fondatrice et PDG de Marini naturels, une ligne de produits naturels d’entretien des cheveux. L’entreprise a été créé en fin 2014 et a connu une ascension très considérable vers le top pour se hisser une place parmi les leaders de cette industrie au Kenya; une industrie qui est restée des années durant dominée par des multinationaux. Dans ce « Conseils d’entrepreneurs africains », Michelle Ntalami explique comment sa petite entreprise arrive à défier ces grandes sociétés; des leçons intéressantes pour qui désire monter une entreprise et vite imposer sa marque. Michelle prouve, à tracer ces propos, que le marché africain est vaste; les consommateurs sur le continent ne désirent que des produits et services répondant culturellement à leurs goûts et besoins. Il y a donc une belle opportunité pour les africains sur un marché dominé par des services et produits occidentaux…

L’idée d’affaires

« Tout à commencé quand mon père fut diagnostiqué cancéreux en 2013. Je décidai adopter un régime à tous les niveaux. Il était difficile de trouver des produits de soins naturels pour les cheveux. Et je rencontrais des gens avec les mêmes difficultés que moi. Cela aurait été stupide de ne pas commencer ma propre ligne de produits de soins des cheveux, car la demande était là.
Mon premier laboratoire fut ma salle de bain d’où je mélangeais différents ingrédients: huile de lin, beurre de karité et bien d’autres pour fabriquer des produits pour usage personnel. Les appréciations et encouragements des parents et amis me conduisirent à en commercialiser. Aujourd’hui, au bout de deux ans et demi de recherche et développement, ma ligne contient 6 produits: shampoing,  conditionneur , huile pour croissance des cheveux , beurre et gel pour curling et pulvérisation hydratant, tous produits à base d’ingrédients 100% naturels que l’on trouve partout sur le continent africain ».

Les difficultés

« L’accès au financement n’a pas été facile. J’ai été frapper à plusieurs portes qui toutes se refermaient sur un son de «non». Je suis allée vers des banques avec mes échantillons de laboratoire qui répondaient que c’était  juste un concept. Lorsque la porte est toujours fermée sur votre visage, il vaut mieux continuer seul sans compter sur personne. J’ai dû remué ma mère et mon frère ainsi que ma première entreprise pour financer Marini Naturals. »

Michelle Ntalami défie les multinationaux

« Nous avons deux grands et vrais arguments: 1 – les multinationaux courent simplement après le gain. Pour simplifier leurs opérations, ils utilisent des ingrédients synthétiques dans les produits. Ces ingrédients produisent des effets secondaires néfastes.2 – Il n’y a pas grand chose qui soit capable d’harmoniser la texture des cheveux des personnes de race noire, particulièrement des africains. Les deux arguments convainquent les consommateurs… Par ailleurs, nous avons une clientèle bien ciblée, et ne voulons pas tout produire. Notre présence en ligne est très forte et très orientée. Ce qui fait que nous été capables de toucher 60% des personnes que nous ciblons en moins de deux ans. C’est la clé même de notre progrès.

Nous voulons aller à leur encontre et nous le faisons avec beaucoup de difficultés. Je veux amener la marque sur le marché international. Je veux que Marini soit en compétition aux États-Unis avec Cantu (un fabricant américain des produits de soins de la peau et capillaires) .La possibilités sont infinies. »

Conseils aux futurs entrepreneurs

« Le doute de vous même vous empêchera de faire quoique ce soit. La peur est un ennemi dans l’entrepreneuriat. Arrêtez de vous inquiéter et avoir peur! Lancez-vous simplement! Je me disais qu’il n’y a qu’une entreprise multinationale qui pouvait fabriquer des produits, pas moi. Mais j’ai appris que les consommateurs ne sont pas gênés par le fait que le produit est fabriqué localement ou à l’étranger – tant qu’il est de bonne qualité et qu’il est efficace.

L’entrepreneuriat exige de la concentration. Il est important de toujours avoir en tête la raison pour laquelle on s’est lancé dans les affaires. Concentration. Il y’en a qui font des plans pour s’acheter un avion dès qu’ils voient des entrées. Au contraire, vous devriez re-investir ces entrées dans l’entreprise. Investissez-les de nouveau dans l’usine, dans la recherche, dans l’ image de marque, dans votre entreprise! Rappelez-vous que votre entreprise a besoin de vous en ce moment crucial. C’est comme un petit bébé qui apprend à ramper et à marcher, et à tout moment il peut tomber, peu importe les progrès.

Soyez dur et vous-même, ignorez les nonistes et évitez leurs paroles négativistes.

Soyez passionné par votre produit, votre service ou votre marque, mais ne soyez pas émotif à ce sujet.

Priez Dieu pour vous guider dans ce voyage difficile, mais passionnant, tout comme vous le feriez si vous épousez l’amour de votre vie ».

Laisser un commentaire