Exportation des produits agricoles vers la Chine

Après la publication de Moringa Plante Miracle, j’ai reçu plusieurs questions des producteurs désireux de rencontrer des acheteurs pour leurs produits à l’international. J’ai donc jugé utile de faire un article sur l’exportation des produits agricoles vers la chine en général.

Le Moringa est certes l’un des produits les plus convoités, mais il existe de nombreuses autres plantes de nos sols en demande sur le marché international, y compris celles que nous consommons chaque jour. En effet, plusieurs fruits, noix, et tubercules sont généralement exportés à d’énormes profits (en découvrir les plus profitables à la fin de cet article).

Savez-vous par exemple que 70% des fruits consommés sur terre proviennent des zones tropicales? L’Afrique ne représente malheureusement que 5% de ce marché. Ce continent, le moins nourri, est, paradoxalement, celui qui génère le plus de déchets agricoles, et dispose de plus de 50% des terres fertiles sur la planète, selon ce rapport de la banque mondiale.

Ce qui sous-entend que l’Afrique devrait justement exporter, et transformer la surproduction, au lieu de souffrir de malnutrition. N’empêche que, même dans les conditions actuelles, plusieurs tonnes de produits agricoles sont expédiées vers l’Europe, l’Amérique et l’Asie; et plusieurs entrepreneurs vigilants en tirent de bons profits en ce moment. Dans cet article je partage les astuces pour commencer et réussir une entreprise d’exportation des produits agricoles vers la Chine; uniquement vers la chine…

Pourquoi la Chine?

L’Afrique a historiquement toujours entretenu de bonnes relations d’échanges avec l’Europe. L’ouverture des Etats Unis aux autres mondes et l’explosion économique de la Chine favorisent aujourd’hui de nouveaux horizons pour les entreprises africaines. De ces trois principaux interlocuteurs, la Chine semble être celui qui présente le plus d’avantages et de facilités aux débutants exportateurs africains.

Bien que l’économie chinoise ralentit, Elle demeure un moteur important pour la consommation et la production mondiale. La Chine a une population de plus de 1,3 milliard de personnes, et abrite la plus grande classe moyenne du monde. Certains économistes prédisent que la population totale de la classe moyenne dans les zones urbaines de la Chine atteindra 800 millions d’ici 2030. Ce pays industriel a besoin des matières premières (qui n’y sont pas produites) pour faire vivre ses industries et sa population.

D’autre part, la législation chinoise en terme d’import-export est flexible et n’implique quelques fois pas de restrictions, taxes et impôts pour les produits de base agricoles, sauf pour ceux qui comptent y installer des bureaux.

La Chine a beaucoup de plates-formes de e-commerce fiables qui offrent aux entreprises dans le monde un accès à des millions de clients en Chine. Ces plateformes travaillent en collaboration avec le fameux transporteur EMS pour rendre le transport plus efficient.

Commencer l’exportation des produits agricoles vers la Chine?

L’exportation des produits agricoles vers la Chine est très simple! Il vous faut simplement apprendre les notions de base contenues dans cet article. Une fois comprises, ce sera un business dont vous aurez le plaisir de faire jour après jour. Mon conseil de tous les jours est de commencer petit pour vivre l’expérience en douce et augmenter le chiffre d’affaire pendant que vous apprenez. C’est pourquoi ce tutoriel ne concerne que les marchandises d’au plus 30 kilogrammes.

Enregistrez-vous et créez une annonce pour vos produits

Pour exporter, vous avez d’abord besoin de clients. Ceux-ci seront trouvés sur des plateformes qui exigent que vous vous inscriviez au préalable. Il en existe des dizaines de ces plateformes. Mais dans le cadre de ce tutoriel, je vous en propose cinq: AlibabaTradekey, Importers, india-martworldbusiness.

Après votre inscription, lancez votre annonce dans tous les détails… Certaines de ces plateformes afficheront les coordonnées telles que votre adresse e-mail et ou vos numéros de téléphone de sorte que toute personne intéressée par l’achat de la marchandise annoncée soit capable de vous contacter.

Les acheteurs vous contactent

Une fois, votre annonce publiée sur l’une ou plusieurs de ces plateformes, les acheteurs intéressés par vos produits vous contacteront par courriel ou par téléphone, et dans certains cas, ils pourront vous demander un échantillon de ce que vous proposez. Suggérez de leur envoyer des images de vos produits par courriel, si non envoyez via la poste, un tout petit échantillon à l’adresse qui vous sera communiquée par l’acheteur.

Négocier le prix

Si votre produit intéresse un acheteur, celui-ci cherchera à négocier le prix avec vous. En proposant le prix de vos produits, additionnez-y les frais de transport ajoutés à la TVA. C’est ce total qui constituera le prix de vente à donner aux acheteurs. Vous pouvez vérifier les frais de transport vers votre acheteur sur le site web d’EMS de votre pays. Tapez sur Google: EMS + le nom de votre pays (Exemple: EMS Cameroun).

Sur le site, trouvez le calculateur en ligne. S’il est introuvable, le site offre un lien vers le site web des services postaux de votre pays. En suivant ce lien, vous y trouverez le calculateur. Si non, rendez-vous personnellement aux bureaux de poste de votre pays et renseignez-vous sur le coût des frets de moins de 30 kg vers le pays de votre acheteur.

En général, les négociations se font en dollars américain. Apprenez donc les conversions des «XOF – Franc CFA» en dollars. L’internet offre plusieurs outils gratuits de conversion. Utilisez-les gratuitement!

Envoyer le colis

Si vous vous accordez du prix avec un acheteur, vous pourrez enfin expédier votre colis. Cela se fait à la poste (EMS travaille en collaboration avec les services de poste de la plupart des pays).

Notez que si EMS ne dispose pas de gros cartons pouvant contenir votre marchandise, le personnel pourrait décider de diviser votre colis en petits cartons et cela augmenterait éventuellement votre facture. Il est donc important de prévoir vous-même un  emballage à la taille de votre fret.  Assurez-vous seulement que le poids total ne dépasse pas 30 kg.

A l’envoi du colis, vous devrez fournir les noms, adresse et contacts de l’acheteur. Il vous sera remis un reçu contenant un numéro de suivi (Tracking number). Ce numéro vous permettra de suivre en ligne, sur le site web d’EMS, le parcours de votre fret. Vous devrez le transmettre à votre client de sorte que lui aussi suive l’itinéraire du colis et qu’il soit prêt à le récupérer à son arrivée.

Le paiement

Les clients chinois règlent généralement leurs factures après réception de la marchandise, via plusieurs méthodes. Mais le moyen de paiement préféré de africains qui font de l’exportation des produits agricoles vers la Chine reste Western Union. Tâchez donc de fournir toutes vos informations personnelles nécessaires à l’acheteur pour qu’il exécute le transfert de fonds en bonne forme. Il vous fera ensuite parvenir le numéro de transfert et autres informations pour votre paiement chez Western Union.

Lire aussi: Business de l’importation rendu facile en Afrique

Quels produits exporter

Pour espérer gagner gros dans l’exportation des produits agricoles vers la Chine, il est important de choisir des produits à forte demande et lentement périssables. Il serait très risqué d’opter pour les fruits, par exemple, même s’ils sont toujours en forte demande, car ils périssent très vite. Les produits suivants sont parmi les plus exportés vers la Chine:

  • Les graines de Moringa: Découvrez les détails sur cette plante ici.
  • L’igname: L’Afrique en est le premier producteur, avec le Nigéria comme fournisseur de plus de 70% d’ignames consommées au monde. Elle n’est presque pas cultivée en Chine, mais y est en forte demande. En dehors de leurs superbes valeurs nutritionnelles, les tubercules d’igname sont utilisés pour divers médicaments traditionnels en Chine, en Corée et au Japon. Son lait contient de l’allantoïne, une cellule-prolifère qui accélère le processus de guérison des ulcères, furoncles et abcès. Sa décoction est également utilisé pour stimuler l’appétit et pour soulager irritation bronchique, la toux, etc.
  • Feuilles ou substituts de Stévia: La stévia est une plante d’origine sud américaine qui a connu une forte popularité ces dernières années. Elle est utilisée à des fins médicinales et est également cultivé pour sa saveur forte, douce et utilisée comme édulcorant.
  • Kola amère: Voilà une des artères de l’exportation des produits agricoles vers la Chine des plus convoitées par les jeunes nigérians. La consommation de kola amère aide dans le traitement de faible libido, faible numération des spermatozoïdes, la dysfonction érectile, l’arthrite, la réduction de la pression oculaire, le traitement de la gueule de bois, l’amélioration de la fonction pulmonaire, l’arthrose du genou, la laryngite, l’inflammation générale, la bronchite, les infections virales et le diabète entre autres.
  • Aloe Vera:  L’aloe Vera est utilisé dans les industries cosmétique et pharmaceutique pour des bienfaits apaisants, cicatrisants et hydratants.
  • Gingembre: Seconde artère la plus exploitée dans le business d’exportation des produits agricoles vers la Chine par les jeunes africains, vous serez surpris des revenus que peut générer le gingembre.

Il existe bien d’autres produits à hauts profits exportés vers la Chine. Si vous en connaissez certains, s’il vous plaît, parlez en commentaires.

Comment vous approvisionner

Pour réussir votre business d’exportation des produits agricoles vers la Chine, il vous faut avoir une bonne source d’approvisionnement en matières premières. Parce que, une fois que vous commencez à satisfaire vos acheteurs, ne soyez pas surpris qu’ils augmentent exponentiellement leurs commandes. Ceci arrive très souvent. Alors, vous feriez mieux de préparer des arrières.

Il existe un modèle d’affaires que j’apprécie énormément dans ce cas de figure: contactez les agriculteurs et, si possible, organisez-les en coopératives en leur fournissant les informations et la formation nécessaires pour la culture du produit que vous désirez exporter. Fournissez-leur des grains ou plants et autres matériels nécessaires pour une meilleur production. De cette sorte, vous avez l’assurance que vous aurez toujours des produits au besoin. Ce modèle a prouvé son efficience plusieurs fois sur le continent.

Comme annoncé ci-dessus, le processus d’exportation dans ce tutoriel ne concerne que les colis de 30 kilogrammes au maximum. Ces colis sont expédiés par avion. Pour les colis de plus de 30 Kg, l’expédition se fait par bateau et cela fera l’objet d’un autre article.

J’espère que les astuces sur l’exportation des produits agricoles vers la Chine contenues dans cet article vous seront utiles et que finalement, vous pourrez essayer de commencer votre business. Si vous avez des questions, n’hésitez pas de laisser un commentaire ou bien contactez-moi directement.

A votre succès!

2 réflexions sur “Exportation des produits agricoles vers la Chine”

Laisser un commentaire