Conseils d’entrepreneurs africains: Conseils de Danson Muchemi

Conseils d’entrepreneurs africains de cette semaine est consacré à Danson Muchemi, fondateur de Jambo Pay, la première plateforme africaine de payement électronique. Fondée en 2009, Jumbo Pay avoisine aujourd’hui un revenu mensuel de $7 millions et 1500 clients, emploie 68 individus à temps plein et 50 à temps partiel, est présente au Kenya, en Tanzanie, au Sénégal et au Pays Bas. Dénommée PayPal africain, cette entreprise entend s’implanter dans 20 pays d’ici 2020. D’où vient donc Jambo Pay? Comment en est-on arrivé là? Quelles leçons tirées de cette entreprise?

Mon idée d’entreprise

« J’avais constaté un vide dans le secteur de payement électronique dans mon pays le Kenya, et je savais que si je me donnais du temps, je pourrais peut être en trouver une solution. J’ai alors décidé de démissionner de  mon boulot pour m’acheter le temps de recherche. J’ai loué un ordi dans un Cyber Café qui est devenu mon bureau. Pendant 6 mois, je partais à ce cyber, juste pour mettre au point un programme. Apres six mois, le programme était prêt, mais il n’y avait pas de clients. Pendant un an, il était impossible de convaincre les gens sur des payements électroniques. Lorsqu’on a commencé à avoir des clients, Jambo Pay a connu une croissance en flèche.»

Mes difficultés

« Les difficultés ont été énormes : D’abord les finances, on n’en avait pas assez et c’est la raison pour laquelle on devait travailler dans un cyber ; vous savez, avec tout le bruit qu’il y a quelques fois. Sans salaire en retour, je devais chaque jour m’y rendre à 8h du matin et rentrer tard le soir. Ensuite, j’ai vécu une pression de ma famille, mes parents et amis qui ne pouvaient pas admettre qu’après des études universitaires et des opportunités d’emploi qui s’offraient à moi, je continuais à m’aventurer dans ce projet… Heureusement, j’étais bien entouré dans mon projet, par des gens qui partageaient le même idéal que moi et qui me complétaient : mes partenaires. On a également eu des difficultés à convaincre les gens à utiliser ce service : Avec toutes les histoires des arnaques en ligne, des cyber-attaques et des hackers, les gens n’osaient pas. On a du se multiplier en 4 pour obtenir notre premier client. La plus grande difficulté a cependant été de convaincre une banque de nous héberger : comme vous savez, on ne peut faire un tel business sans l’appui d’une banque physique».

Mes conseils aux futurs entrepreneurs

«C’est maintenant le moment. N’attendez pas les moyens, ni demain. C’est maintenant votre temps. Les moyens se trouvent dans la conviction de ce que vous voulez faire. Lorsque vous commencez votre projet, il y aura toujours des distractions (des gens qui vous déconseillent, des moments de galère, etc.), mais il ne faut jamais perdre la concentration! Soyez discipliné! Moi, j’ai dû faire preuve de beaucoup de discipline : je partais au cyber chaque matin alors que je n’y gagnais rien. Nous n’aurions jamais pu y arriver sans discipline. Il y avait aussi de l’optimisme : Apres avoir mis au point et testé la plateforme, on a passé un bon bout de temps avant d’avoir nos premiers clients. C’est l’optimisme qui a permis à ce rêve de survivre. Si j’avais su que ce serait difficile, je ne me serais pas embarqué dans ce bateau. Mais j’étais très sûr de moi, ce qui m’aidait à persévérer. Je considère le partenariat comme ma clé de réussite. Et avec mon ami qui m’a accompagné depuis le début, tout comme avec mes partenaires actuels, les banques, j’ai pris le soin de signer des conventions d’actionnaires en bonne et due forme. Que vous travailliez avec des amis, parents ou inconnus, il est très important d’établir ce document qui permet à tout le monde de se sentir à l’aise et de faire leur travail convenablement. Mon dernier conseil est de ne jamais se fier sans vérifier : Nous avons, a un certain moment orchestré une perte d’environ $3 millions pour ne pas avoir fait attention aux antécédents d’une société étrangère qui nous avait contacté pour affaires».

2 réflexions sur “Conseils d’entrepreneurs africains: Conseils de Danson Muchemi”

    1. Patrick Aymar Ngoubili

      Les avis peuvent être variés, et les procédés plus nombreux selon les experts, je pense que pour réussir durablement votre entreprise, vous devez:
      – réexaminer à plusieurs reprises votre objectif et vous assurer que votre entreprise les sert au mieux,
      – embaucher dans votre équipe des personnes talentueuses avec lesquelles travailler,
      – mettre en place une stratégie de rétention des clients,
      – bâtir une image de marque captivante,
      – bâtir une communauté,

      – implanter des processus de vente qui peut être déployé avec succès encore et encore à plus grande échelle,
      – enfin, vous devez continuer à investir dans votre développement personnel.

Laisser un commentaire